OL - PSG : Aulas fustige l’arbitrage

ENTRETIEN – À l’issue de la défaite de Lyon contre Paris lors de la finale de la Coupe de la Ligue, disputée samedi soir au stade de France, Jean-Michel Aulas est monté en première ligne pour dénoncer les décisions litigieuses de l’arbitre Stéphane Lannoy.

Lyon Capitale : À la mi-temps, vous avez rédigé un tweet pour fustiger l’arbitrage de cette finale

Jean-Michel Aulas : Sur Twitter, j’ai réagi à chaud ! Maintenant, je peux m’exprimer à froid. Je souhaite d’abord féliciter le PSG, ils ont fait un bon match avec une bonne équipe. On s’est retrouvés face à une machine dont le plan de jeu consistait à faire durer le match. Le premier but parisien est venu rapidement contrarier le plan mis en place par Rémi Garde. On avait prévu cette hypothèse et c’est ce qui s’est passé. Sauf qu’entretemps il y a eu ce penalty. Il y a parfois des penaltys discutables, mais là, je viens de revoir les images, l'action est 2 mètres en dehors de la surface. Anthony [Lopes, le gardien de l'OL] est percuté par le joueur parisien a posteriori.

On est dans une hérésie incroyable. Je l’ai dit à M. Lannoy en tribune officielle. Ce qui me gêne, ce n’est pas l’erreur en tant que telle mais, lorsque les erreurs sont toujours dans le même sens… Il y a eu Monaco, Saint-Etienne, Paris. Le PSG n’a pas besoin d’avoir des penaltys non valables pour gagner. C’est une grande équipe, entraînée par un grand entraîneur, un club qui investit près de 500 millions d’euros pour constituer une grande équipe française et tout le monde doit en être ravi. Sur le terrain, on doit se respecter mutuellement. J’ai vraiment l’impression que Lyon est maltraité. Très franchement, lors de ses cinq derniers matchs, l’OL a été véritablement lésé par des arbitrages qui sont en déséquilibre.

Il va falloir rebondir dès mercredi en Ligue 1 contre Toulouse…

Sur 2014, avec le PSG, on est la meilleure équipe du championnat. Il faut continuer dans ce même état d’esprit collectif, qui vient s’opposer aux individualités qu’on rencontre. Ces efforts sont remis en cause par des erreurs d’arbitrage, ça peut poser problème sur le plan mental. J’espère que les joueurs auront encore plus de courage pour aller affronter trois jours après cette équipe de Toulouse. On va essayer de faire en sorte que cet OL qui a des qualités sur le plan collectif puisse tirer les fruits de ce qu’il entreprend.

Allez-vous rencontrer prochainement Rémi Garde pour évoquer avec lui son avenir ?

Oui, je souhaite qu’on laisse passer les matchs contre Toulouse et Bastia. Après, on aura l’occasion de discuter et de comprendre quelles sont ses interrogations. On a affaire à un entraîneur de qualité qui a une forte sensibilité, c’est pour ça que l’injustice peut amener des gens équilibrés à avoir des réserves. On essaiera de voir les points sur lesquels on peut l’aider. C’est un garçon avec tellement de qualités que ça serait un gros coup pour l’OL de le perdre. On va essayer de le convaincre de rester avec nous.

L’actualité de l’OL, c’est 7J/7 sur notre site Internet Olympique-et-lyonnais.com

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut