Jean-Marie Le Pen distingue son "compatriote" Gourcuff

Jean-Marie Le Pen a déclaré lundi ne pas beaucoup s'intéresser à l'affaire des quotas de binationaux chez les Bleus, tout en distinguant au sein de l'équipe de France "(son) compatriote Gourcuff" de ceux "qui jouaient avec lui". Jean-Marie Le Pen a concédé qu'il ne connaissait "pas la composition actuelle" de l'équipe de France, enchaînant aussitôt : "Je sais qu'il y a mon compatriote Gourcuff, ce dont je me félicite, encore que sa présence n'ait pas toujours été tolérée semble-t-il par ses compatriotes, plutôt les gens qui jouaient avec lui. Il y avait peut-être derrière cela aussi quelques relents de racisme anti-blanc", a-t-il conclu.

Le Progrès

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut