Laurent Wauquiez vainqueur 2
© Elise Julliard

Wauquiez : “Nous ne sommes pas les sous-traitants du gouvernement”

Interrogé par le JDD sur le plan de formation des chômeurs imaginé par François Hollande, le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes se montre sceptique.

Le président François Hollande présentera demain des mesures pour pour permettre à un demi-million de demandeurs d'emploi d'accéder à une formation. Or, ce sont les collectivités qui "financent la moitié des dépenses de formation du pays", rappelle aujourd'hui Le Journal du dimanche.

Le Gouvernement a donc besoin des présidents des conseils régionaux – conseils qui sont désormais en majorité aux mains des Républicains ou des centristes – pour mettre en œuvre son plan.

“Aucun a priori politicien”

Mais, de Christian Estrosi en Paca à Hervé Morin en Normandie, les nouveaux élus ne veulent pas servir de supplétifs à l'État, ni rendre service à leur adversaire politique. Pas plus que Laurent Wauquiez, nouveau président du conseil de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes, interrogé par le JDD : “Nous ne sommes pas les sous-traitants du Gouvernement. Si c'est un énième plan de traitement social, avec la seule obsession d'inverser artificiellement la courbe du chômage, c'est hors de question."

Laurent Wauquiez fait référence ici à un éventuel tour de passe-passe qui ferait sortir les chômeurs en formation de la catégorie A (pour entrer en catégorie D), et permettrait donc de communiquer sur une baisse du nombre de demandeurs d'emploi... Et de conclure : "Sinon, je n'ai aucun a priori politicien. Un plan intelligent devrait cibler les demandes des entreprises."

3 commentaires
  1. spacelex - 17 janvier 2016

    'Les présidents [de régions] sont désormais aux mains (!!!?) des Républicains '. Bravo pour la syntaxe ... Quant au fond, LyonCapitale s'immerge et s'enfonce dans la pensée 'progressiste' qui veut que tout assemblée qui n'est pas de gauche est illégitime, anti démocratique comme spoliée par des factieux contre la volonté populaire. On se croirait presque revenu sous le gouvernement Laval et le délit d'opinion. J'en viendrais presque à regretter que le FN n'ait pas remporté une région pour que vous gouttiez vraiment l'amer de la sigüe démocratique.

  2. kaoetic - 18 janvier 2016

    Ah cette décentralisation qui permet à notre pays d'être soit disant plus efficace!?Et voilà, quelque soit l'étiquette politique opposons nous à l'Etat par principe et on s'en fout des chômeurs. Il est vrai que notre pays est gouverné depuis longtemps par des politiciens qui ne songent qu'à leur carrière.L'intérêt général est pour eux une franche rigolade !

  3. FEFI - 25 janvier 2016

    Il compte faire quoi pour nos chômeurs? Se démettre de quelques mandats et indemnités?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut