Emmanuel Macron à Lyon
© Tim Douet

Sondage : Macron baisse, Philippe dégringole à cause des 80 km/h

La cote de popularité d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe décroche dans le tableau de bord Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match.

Le président de la République a perdu 2 points de popularité en un mois. Le total des Français qui approuvent son action est de 41 %  en juillet contre 56 % il y a un an. Mécaniquement, les sondés qui n'approuvent pas son action ont augmenté de 2 points en un moins pour atteindre 59 % contre 42 % en juillet 2017. Dans le détail 46 % des hommes approuvent son action contre seulement 36 % des femmes. Dans les catégories d'âge, le président est très populaire chez les 25/34 ans où il recueille 60 % d'opinion positive. Il l'est moins chez les 50/64 ans et 65 ans et plus où son action est approuvée à hauteur de 31 % et 35 %. Souvent désigné comment le “président des riches”, Emmanuel Macron reste toujours très populaire chez les “artisan et commerçant” (54 %) et chez les “profession libérale et cadre supérieur” (69 %). À l'inverse, les employés (34 %), ouvriers (31 %) et retraités (32 %) n'approuvent pas du tout son action depuis plus d'un an. Enfin, le lieu d'habitation semble n'avoir que très peu d'effet sur l'approbation ou non de la politique menée par Emmanuel Macron puisque 39 % des gens approuvent son action dans les communes rurales contre 41 % dans les communes urbaines de province et dans l'agglomération parisienne.

Concernant les traits d'images associés au président de la République, 58 % des sondés estiment qu'il “défend bien les intérêts de la France à l’étranger”, 52 % qu'il “renouvelle la fonction présidentielle”, 45 % “qu'il a une vision pour l'avenir des Français”, 38 % qu'il mène “une bonne politique économique” et 29 % “qu'il est proche des préoccupations des Français”.

Edouard Philippe paye les 80 km/h

De son côté, le Premier ministre a perdu 5 points de popularité en un mois. Le total des Français qui approuvent son action est de 38 % en juillet contre 60 % il y a un an. Ceux qui n'approuvent pas sa politique sont désormais 62 %. Édouard Philippe a commencé à décrocher dans le tableau de bord à partir de février, après l'annonce en janvier de son intention de réduire la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Il est ainsi passé de 59 % d'approbation de sa politique en janvier 2018 à 50 % en février avant une baisse continue jusqu'à aujourd'hui. Rien d'étonnant puisque selon ce tableau de bord, le passage au 80 km/h au 1er juillet est la conversation dont parlent le plus les Français devant la coupe du monde et la grève des agents de la SNCF.

La France insoumise jugée meilleure opposante

Enfin du côté des autres partis politiques, selon les sondés c'est la France insoumise qui incarne le mieux l'opposition. 40 % des sondés placent cette formation politique en tête contre 22 % pour le Rassemblement national et Les Républicains et 12 % pour le Parti Socialiste. Après avoir fait remonter l'image du parti LR dont il est le président, Laurent Wauquiez semble peiner à apparaître comme une opposition incontournable, son parti ayant chuté de 5 points depuis le mois de mai dernier.

Méthodologie

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau d’éducation) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne du 27 au 29 juin 2018.

à lire également
David Kimelfed, depuis son fauteuil de président de la métropole, tisse sa toile en participant à des rencontres politiques qui ne sont clairement pas neutres. Son cœur de cible apparaît clairement : les déçus des années Collomb.
1 commentaire
  1. Galapiat - 7 juillet 2018

    pas étonnante la chute de Macron , le résultat de ses actions contre le monde du travail au profit de la finance, le plus remarquable le PS encore à 12% alors que le navire a été abandonné par la plus part des responsables

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut