Alain Germain
DR

Mairie de Collonges : le premier adjoint Alain Germain en pole

Après la démission de Claude Reynard de ses fonctions de maire de Collonges-au-Mont-d’Or, son premier adjoint avance avoir le soutien d’une majorité d’élus pour prendre la suite.

Pour Lyon Capitale, Claude Reynard expliquait les raisons de sa démission par l'explosion de la solidarité de sa majorité puis de son équipe municipale. "Visiblement, ma méthode n'a pas plu", précisait-elle. Alain Germain, son premier adjoint, conteste cette vision des choses : “Ce n'est pas une question de méthode, mais plutôt d'attitude. Mme Reynard voulait être un maire chef d'entreprise. Or, un maire n'est pas un patron, c'est le représentant d'une équipe de bénévoles au service d'une commune."

Alain Germain ne revient pas sur "les bonnes choses à mettre au crédit de Claude Reynard et des adjoints, comme l'amélioration de la communication, le développement des manifestations sportives et culturelles", mais il déplore "une gestion de l'humain inexistante vis-à-vis des élus".

“J’aurai une majorité”

Malgré la nouvelle défection de quatre élus de la précédente majorité, Alain Germain se dit serein quant à l'obtention du nombre de voix nécessaire à son élection en tant que maire, qui devrait intervenir en conseil municipal d'ici la fin du mois. "J'ai été désigné au sein de la majorité issue des urnes en 2014. Quatre personnes ne l'ont pas accepté et ont démissionné. J'aurai une majorité sans elles, et l'on pourra avancer. Et mettre de l'huile dans les rouages plutôt qu'en jeter sur le feu", conclut-il.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut