Anne Lorne © tim douet_0070
© Tim Douet

Les associations LGBT critiquent la droitisation de Wauquiez

Trois associations de lutte contre les discriminations s’offusquent aujourd’hui de la présence d’Anne Lorne, militante contre le mariage pour tous, sur la liste pour la métropole de Laurent Wauquiez.

Anne Lorne, en novembre 2013 © Tim Douet

© Tim Douet

Les associations de lutte contre les discriminations se sont fait l'écho de Jean-Jacques Queyranne. Alors que le candidat PS aux régionales évoquait hier la "droitisation" de son adversaire du parti Les Républicains, trois associations dénoncent aujourd'hui par voie de communiqué "la volonté de Laurent Wauquiez de travailler avec la droite la plus conservatrice et la plus réactionnaire".

“L’intégriste catholique de Laurent Wauquiez”

Au centre des accusations, la présence d’Anne Lorne en quinzième position sur la liste de la métropole. Dans leur communiqué, les associations SOS Racisme, Lesbian & Gay Pride de Lyon et “Des enfants comme les autres” nomment cette ardente opposante au mariage pour tous "l'intégriste catholique de Laurent Wauquiez". La décrivant comme "ouvertement hostile aux personnes LGBT", les trois associations rappellent ses "prises de position très réactionnaires sur Twitter".

Anne Lorne tweets

Capture écran twiter
Anne Lorne tweets

"Non à la banalisation de l'homosexualité. N'en faites pas des tonnes. Nous sommes la majorité. #raslebol", avait par exemple tweeté en mai 2013 la porte-parole du mouvement anti-GPA “En marche pour l'enfance”. Plus récemment, Anne Lorne a fait part de son désir de couper les subventions aux associations LGBT. Elle a également félicité le maire FN d’Hénin-Beaumont, Steve Briois, pour avoir expulsé la Ligue des droits de l’homme de leur local municipal.

“Le bras armé de la Manif pour tous”

Outre Anne Lorne, les associations pointent la présence "de nombreux partisans de Sens commun", qu'elles qualifient de "bras armé de la Manif pour tous", sur les listes de Laurent Wauquiez. "Il leur ouvre ainsi un boulevard", regrettent-elles dans leur communiqué.

Le candidat LR "confirme ainsi son attachement viscéral pour des mouvements proches de l’extrême droite dont les valeurs nourrissent la haine et le rejet des minorités sexuelles et qui font fi des valeurs humanistes, républicaines et laïques qui fondent l'identité de notre région", s'insurgent les associations.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut