Le PS s'indigne de la décision du maire de Rive-de-Gier

Jean-Christophe Cambadélis, dans un communiqué, a dénoncé "l'attitude inacceptable" du maire de Rive-de-Gier, Jean-Claude Charvin, qui a annoncé qu'il refuserait systématiquement les regroupements familiaux sur sa commune, après l'attentat commis à Saint-Etienne-du-Rouvray.

L'initiative du maire divers droite de Rive-de-Gier, Jean-Claude Charvin, a fait bondir le premier secrétaire du Parti socialiste.

Jean-Christophe Cambadélis a fait part de son "indignation", après l'annonce de l'édile de refuser systématiquement toutes les demandes de regroupement familial ou de séjour sur sa commune.

"Prenant prétexte des menaces d’attentats, Jean-Claude Charvin se livre – par sa déclaration – aux pires amalgames en s’exonérant de toute l’éthique, de la responsabilité et de la rationalité qui incombent à un élu de la République", a dénoncé Jean-Christophe Cambadélis.

Jugeant "l'attitude du maire de Rive-de-Gier inacceptable", le premier secrétaire du PS "exige de l’Association des Maires de France (AMF) et de son président, François Baroin, sa condamnation sans délai".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut