2012-05-21 18.42.34

Le Centre pour la France : unité et confusion

2012-05-21 18.42.34 ()

Le MoDem donnait une conférence de presse ce lundi au Café Français, place Antonin Poncet (Lyon 2e) afin de présenter '' Le Centre pour la France'', mouvement rassemblant ''les non UMP et les non PS'' selon Cyrille Isaac-Sibille, président du Mouvement démocrate dans le Rhône, candidat dans la 12e circonscription. A ses côtés, 8 candidats aux législatives, dont 7 issus du MoDem et une seule radicale.

Florence Maury dans la 1ère circonscription, Céline Bos dans la 3e, Bertrand Picolet dans la 4e, François-Xavier Pénicaud dans la 7e, Charlotte Hoffman dans la 8e et Saliha Mertani dans la 14e circonscription, autant de candidats MoDem présentés à la presse ce lundi soir au nom du nouveau "Centre pour la France", étiquette créée à l'occasion des législatives par le Modem pour "éviter que le score des modérés soit divisé entre plusieurs candidats'', selon Cyrille Isaac-Sibille.

En effet, les candidats veulent pouvoir peser à l'Assemblée Nationale, où ils voteront ''les lois qui vont dans le sens de nos valeurs'' déclare François-Xavier Pénicaud. ''Hollande aura besoin de gens raisonnables et responsables'' ajoute le candidat de la 7e, fustigeant les mesures ''irréalistes'' proposées par l'extrême-gauche.

Niveau programme, la reprise des thèmes de François Bayrou prévaut. Mandat unique pour tous, relance de l'industrie et simplification de la République. A ce sujet, les candidats s'accordent à soutenir la démarche de ''moralisation de la vie politique'' du nouveau président. ''Ses premiers pas sont plutôt positifs'' déclare Cyrille Isaac-Sibille. Toutefois, son programme économique est largement critiqué. ''Être mensonger en temps de crise, c'est un crime d'Etat'' ose François-Xavier Pénicaud, au sujet d'un éventuel retour à la retraite à 60 ans.

Le nœud du problème

La confusion s'installe à l'évocation de Fabienne Lévy, candidate radicale valoisienne dans la 2e circonscription, dont le suppléant est issu du MoDem et qui a présenté sa candidature à la presse le matin même, de son côté (lire ici). ''Elle se présente avec nous, le Centre pour la France'' tente d'expliquer le président départemental. Une conférence de presse commune serait prévue en fin de semaine.

La situation équivoque de la 14e circonscription est également passée au crible. Quatre candidats centristes s'y présentent, dont une soutenue par Jean-Louis Borloo, Djida Tazdaït. ''Il y a des gens qui ont seulement des projets de carrière'' regrette Saliha Mertani. Mais la candidate s'emporte après avoir malencontreusement appelé sa concurrente ''la candidate centriste'', résumant dans un lapsus le nœud du problème.

2012-05-21 18.42.41 ()

Eric Lafond suspendu 2 ans

Enfin, le cas d'Eric Lafond, dissident centriste utilisant encore l'étiquette MoDem, arrive sur la table. ''Il a été suspendu pour 2 ans du Modem le 24 mars dernier. Il y a eu une accumulation d'initiatives personnelles de sa part, qui engageaient le parti sans même que nous ayons été consultés'' justifie Anne Pellet, déléguée départementale du MoDem.

Le ''net déplacement à droite'' dénoncé par Eric Lafond est à la fois démenti par Céline Bos, et assumé par Cyrille Isaac-Sibille. ''Nous voulons rassembler les forces indépendantes, si les radicaux de droite veulent venir, tant mieux. Ceux de gauche et les écolos sont trop attachés au PS pour le faire.''

Cette évidente confusion agace les candidats. Que Roland Crimier, candidat dans la 10e circonscription, soit estampillé ''centriste'' et non ''Centre pour la France'', devient une ''subtilité'' pour Cyrille Isaac-Sibille. Mais, si les électeurs ''n'accordent pas tellement d'importance à l'étiquette'', pourquoi en avoir créée une nouvelle ? ''L'important c'est de voir qu'il y a eu un vrai dialogue entre tous les courants'' souligne François-Xavier Pénicaud.

à lire également
Patrick Mignola qui avait bâti en 2015 un accord entre le Modem et Laurent Wauquiez a démissionné jeudi de son mandat de conseiller régional. Une démission qu'il justifie par leurs désaccords nationaux, mais qui n'est pour l'instant pas contagieuse. Les centristes font toujours partie de la majorité de Laurent Wauquiez.
1 commentaire
  1. Battling - 22 mai 2012

    Des candidats présentés, seule Florence Maury a un profil clean. Les autres, je crains que l'on ne vote pas forcément pour eux. Rire extrême concernant Céline Bos, Pénicaud qui soutenait l'Ump pour les dernières municipales. En ce qui concerne les autres, on leur souhaitera bon courage pour les municipales, où il est plus important d'avoir des amis localement qu'au siège. Nota : Cyrille Isaac Cybille et Anne Pellet pour refonder l'Udf cela risque d'être un poil court -)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut