Intégration : MAM dénonce “une tentation totalitaire”

Invitée du Brunch politique de Sud Radio dimanche midi, Michèle Alliot-Marie est revenue sur le rapport sur l’intégration. Elle y dénonce “le point de départ d’une véritable tentation totalitaire”.

Michèle Alliot-Marie s’inquiète de la dangerosité des préconisations : “La liberté de la presse peut-être en danger comme la liberté de penser.” L'ancienne ministre fait le rapprochement avec le projet d’enseignement de la morale laïque de Vincent Peillon : “J’ai vu ça dans le passé, je l’ai vu dans un pays qui s’appelait Cuba, où l’on essayait dès l’école de faire des gens qui ne critiqueraient pas le régime, qui ne critiqueraient pas le système. Je dis que c’est le point de départ d’une véritable tentation totalitaire.”

Un rapport “commandé” pour faire monter le FN

“On sent visiblement qu’il y a eu une commande d’un rapport qui devait dire un certain nombre de choses”, s’insurge Michèle Alliot-Marie.

Selon elle, le rapport pourrait recouvrir une double fonction pour le Gouvernement : “Je me demande si le but de Jean-Marc Ayrault n’est pas d’essayer de monter les Français les uns contre les autres, à la fois pour encourager les réactions extrémistes et d'un autre côté pour éviter que l’on parle des échecs multipliés en matière économique, financière, budgétaire et sociale dans le pays.”

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut