Najat Valaud Belkacem
©Tim Douet

Éducation : Najat Vallaud-Belkacem ridiculise les théories du complot

La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Najat Vallaud-Belkacem a organisé mardi 9 février 2016 une journée d’étude intitulée "Réagir face aux théories du complot", réunissant 300 participants au Muséum national d’histoire naturelle.

Une conférence durant laquelle la ministre de l'Éducation a tourné en dérision la théorie du complot selon laquelle elle aurait voulu supprimer l'accent circonflexe "depuis l'âge de la 5e". "Le complotisme constitue un ennemi intime du savoir et de la connaissance parce que, tout en jouant en apparence sur des enjeux analogues, elle dévoie, simplifie et fascine justement par sa simplicité même, son "anticonformisme" et la "transgression" qu'elle incarnerait face aux "pouvoirs établis" nécessairement mensongers pour les adeptes de ces théories", a déclaré la ministre afin de déconstruire le discours complotiste.

Pour enrayer ce discours, la ministre pense que l'école est la mieux armée face aux différentes théories du complot. À travers l'enseignement moral et civique et de l'éducation aux médias et à l'information, elle souhaite "former les enseignants" pour faire face à ces discours. À l'heure d'internet, elle souhaite aussi éduquer les jeunes dès l'école à hiérarchiser l'information. "Une information n'a pas la même valeur si elle provient du site de l’encyclopédie universalis que du site de groskisou68", a-t-elle expliqué.

à lire également
Voilà la rentrée et son cortège d’évaluations, avec à la clé, pour certains, examens et concours en fin d’année. Si bon nombre d’enfants gèrent bien la pression liée à ce contrôle scolaire permanent, d’autres, à l’inverse, sont envahis par un stress démesuré. Pourquoi ? Comment les aider à s’apaiser ? Contrairement aux pays d’Europe du […]
2 commentaires
  1. Jean Jaurès - 23 février 2016

    Chère camarade Belkacem, tu ne nous dis pas tout! Et comme disait le presque camarade Albert: 'Mal nommer les choses...'. Le premier grand complot de l'Histoire fut celui dénoncé par les Catholiques contre les Maçons qui voyaient dans la Révolution de 1789 une atteinte à la chrétienté...Celle-ci fut laïcisée un siècle plus tard par la République... et tout s'arrangea, ou à peu près... Mais la Réaction n'avait pas dit son dernier mot et pour dénoncer la décadence de la modernité, on accusa alors les Juifs de tous les maux...jusqu'à l'épouvantable. Aujourd'hui, un nouveau complot serait à l'oeuvre, celui de l'Occident contre l'Islam, rien de moins. Et comme hier, c'est toujours l'obscurantisme, s'alimentant sur un certain ressentiment, qui mène la danse... Même remède: il faut...

  2. Jean Jaurès - 23 février 2016

    ...laïciser l'Islam, n'en déplaise à ses littéralistes... Il n'y a pas d'autre choix heureux. Il faut donc d'abord nommer le mal, comme l'écrivent Marc Ferro ou Jean Birnbaum: l'islamisme (politique), et donc lui faire la guerre...Et comme il faut tenir les choses par les deux bouts, il faut redonner une espérance à ceux qui misent tout sur l'Islam, par dépit. Par exemple, dénoncer l'apartheid territorial et scolaire... ton chef a raison (ce sont les cojones de Manolo qui sauveront la France...). In fine, le social et l'économique sont secondaires, c'est l'idéologie qui prime, c'est une commune représentation du monde qui nous sauvera. Pour ton exposé, camarade Belkacem, je te félicite, et comme je suis de bonne humeur, je te mets 18 sur 20. Je suis Charlie!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut