Capture d’écran 2014-01-30 à 14.36.17

Coller des affiches : le FN s'en vante, la loi l'interdit

Le Front National a dévoilé sa vidéo officielle de campagne ce vendredi. Rien de bien nouveau avec des images du quartier Saint-Jean, la cathédrale, des extraits de Jean-Marie Le Pen... Sauf deux séquences illustrant des militants entrain de coller des affiches du parti. Cet affichage dit sauvage est en fait interdit par la loi.

La vidéo aurait pu passer inaperçue, louant les beautés lyonnaises, le discours de Christophe Boudot et des clins d'oeils appuyés à l'ancien président du FN, Jean-Marie Le Pen. En la visionnant entièrement, la vidéo présente des militants, le jour naissant, placardant des affiches du FN sous une trémie lyonnaise. Si cet exercice est relativement habituel chez de nombreux partis, le montrer "officiellement" l'est beaucoup moins.

9 000 euros d'amende en période électorale

Cette action est en fait réprimée par la loi. Selon la loi du 29 décembre 1979 et la “loi BARNIER” du 2 février 1995, relative au renforcement de la protection de l’Environnement, l’affichage en dehors des emplacements destinés à cet effet, constitue un affichage sauvage. Pour un parti politique, un cirque ou un concert. Cette publicité expose le contrevenant à une amende administrative de 750 euros et à la suppression immédiate de l'affichage.

Cette amende augmente en période électorale, 6 mois avant les élections. Cette fois, l’article L. 90 du Code électoral punit d’une amende maximale de 9 000 euros toute contravention à l’interdiction d’afficher.

Le manque de visibilité du FN

Interrogée à ce sujet, Agnès Marion, candidate FN et chargée des relations avec la presse, explique avoir voulu "donner une ambiance. Tous nos concurrents font ça. Il y a peu d'endroits visibles pour coller nos affiches dans Lyon." Elle souligne que les lieux choisis ne sont pas "la cathédrale Saint-Jean." et "ce ne sont pas tags..." Enfin, elle dénonce la difficulté d'avoir une place dans l'espace médiatique et de trouver une vraie visibilité.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut