Un opposant au Lyon-Turin refuse l’accord avec Queyranne

Daniel Ibanez, l’un des plus fervents opposants à la ligne à grande vitesse Lyon-Turin, qui était candidat du Rassemblement aux régionales, a décidé de retirer sa candidature après que sa formation a fusionné avec les socialistes.

Daniel Ibanez, qui occupait la 2e place sur la liste du Rassemblement en Savoie, a décidé de ne pas poursuivre l'aventure pour le second tour. Pour cet opposant au projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin, l'accord scellé avec le Parti socialiste ne semble pas passer.

Dans un communiqué de presse, Daniel Ibanez rappelle qu'il avait assorti une clause à sa présence sur la liste du Rassemblement : “Une opposition assumée au projet Lyon-Turin et aux inacceptables pratiques politiques qui l'accompagnent”.

Dès dimanche soir et avant le début des négociations avec le PS, il avait annoncé sa décision à l'assemblée représentative du Rassemblement, qui devait décider ou non d'une fusion avec la liste de Jean-Jack Queyranne.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut