Marseille : le préfet dément la thèse du règlement de compte

Dimanche 17 novembre, Marseille, 5 heures du matin. Un jeune homme de 18 ans est abattu de plusieurs balles de 9 mm, à la sortie d'un café des quartiers Nord. Nouveau règlement de compte entre malfaiteurs sur fond de trafic de stups ou "simple" meurtre ?

Pour Jean-Claude Bonnetain, le préfet de police de Marseille qui a répondu aux questions de Lyon Capitale, il ne s'agit pas d'un règlement de comptes mais d'un "mauvais regard sur une fille", "d'une sortie de bar où ça flingue qui n'a rien à voir avec le banditisme".
Concernant l'arme utilisée, de calibre 9 mm, le préfet de police de Marseille, estime que le meurtre a pu être exécuté "par quelqu'un qui a pratiqué des règlements de compte par ailleurs".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut