Natacha Lesueur Fée organique, 2020, Série Humeurs des fées, Monotype à la mine de graphite sur épreuve photographique pigmentaire fine art

Exposition à Lyon : céramiques d’Arménie et détournements à la fondation Bullukian

Toujours à la pointe d’expositions qui dévoilent des démarches artistiques originales, la fondation Bullukian nous invite avec Par-delà le vernis à la découverte du rôle des artisans et d’artistes contemporains issus de la culture arménienne qui trouvent dans l’art un moyen de réflexion sur la société.

Utilisant le modelage et la transformation de la matière pour se libérer d’un conformisme esthétique et développer une approche de l’art plus libre et subversive, les œuvres de Natacha Lesueur et du duo Bachelot et Caron questionnent de manière frontale l’ornementation et la fonction décorative en utilisant notamment des produits comestibles. Photographe, Natacha Lesueur construit ses images comme des tableaux, se servant du corps comme une surface sur laquelle elle détourne la notion d’apparat tout en explorant la relation intime que la chair et l’alimentaire entretiennent.

© Natacha Lesueur, Fée organique, 2020, Série Humeurs des fées, Monotype à la mine de graphite sur épreuve photographique pigmentaire fine art

On pourra ainsi découvrir une résille de chignon créée avec une peau de saumon faisant partie de la série Humeur des fées ou encore un bonnet de bain constitué d’aspics. Tout aussi subversifs et drôles, les gâteaux de rose, les fontaines givrées et, plus surprenant, le gâteau de charcuterie et côtes d’agneau du duo Bachelot et Caron dont la réalisation en céramique nous emmène dans des représentations en trompe-l’œil bluffantes.

Céramique de Gumri © Hovik Malians / Association Muscari

L’autre versant de l’exposition présente les céramiques artisanales de l’atelier Gumri qui réhabilite depuis 2014 un savoir-faire ancestral datant du XVIe siècle, celui des potiers arméniens de Kütahya. Histoire de rappeler que derrière la haute technicité et l’ornementation des poteries recréées se jouent la transmission et la survie d’une culture arménienne anéantie par le génocide de 1915.


Par-delà le vernis - Natacha Lesueur, Bachelot et Caron, céramiques de Gumri – Du 30 septembre au 23 décembre à la fondation Bullukian – www.bullukian.com

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut