(Photo de PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Villeurbanne : en déplacement en Grèce, l’Asvel brille contre le Panathinaïkos

Déjà brillants lors de la réception du CSKA Moscou à Villeurbanne, mercredi, les joueurs de l’Asvel ont de nouveau impressionné vendredi soir. En déplacement à Athènes, ils se sont offert le Panathinaïkos (84-70) pour remporter un 5e succès en 7 matches d’Euroligue. 

Match après match l’Asvel s’affirme comme un prétendant sérieux aux playoffs de l’Euroligue. Après sept journées, le club de Villeurbanne pointe à la 6e place du classement et compte déjà 5 succès. Et pas des moindres, puisque les hommes de TJ Parker se sont offert l’Anadolu Efes Istanbul, le champion en titre, ou encore le CSKA Moscou, titré 4 fois.

Élie Okobo intenable

Vendredi soir, l’Asvel a dominé à Athènes un autre grand d’Europe, le Panathinaïkos (84-70), un peu moins en forme ces dernières saisons, mais dont le nom est chargé d’histoire sur la scène européenne. Grâce à un immense Élie Okobo, auteur de 35 points sur le parquet de l’équipe grec. Pour sa première saison d’Eruoligue, le meneur français qui revient de trois saisons infructueuses aux États-unis s’impose déjà comme un élément incontournable de l’effectif de TJ Parker. Vendredi soir, c'était son quatrième match à au moins 23 points sur la scène européenne. 

L’Asvel a également pu s’appuyer sur un solide Kostas Antetokounmpo, natif de l’étape, puisque le jeune joueur grec retrouvait sa ville de naissance. La recrue estivale de Villeurbanne a signé son meilleur match sous le maillot noir et blanc avec 12 points et six rebonds. 

L’Asvel retrouvera les parquets de l’Euroligue jeudi prochain avec la réception de Kazan, récent tombeur du Real Madrid. Avant cela, l’équipe de TJ Parker devra négocier la réception d’Orléans ce dimanche, à l’occasion de la 7e journée du championnat de France. 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut