Une navette Navya à La Défense. Crédits : Wikimedia Commons

Une navette autonome Navya déployée dans le Minnesota

L'entreprise villeurbannaise a annoncé le 5 août l'arrivée d'une navette autonome Navya Arma dans une ville du Minnesota, aux États-Unis.

La société villeurbannaise spécialisée dans la mobilité autonome lance une expérimentation de sa navette Navya Arma dans le cadre d'un partenariat avec le département des transports de l'État du Minesotta, la société de conseil en infrastructures AECOM et la ville de White Bear Lake.

Au cours d'un projet pilote prévu pour un an, les habitants de cette commune pourront emprunter gratuitement ce véhicule sans chauffeur sur un parcours de 2,5 km dans une zone « qui jusque-là ne bénéficiait pas de solution de transport partagé », comme le précise un communiqué. Elle fonctionnera le matin uniquement, du lundi au vendredi.

Totalement autonome (ou presque)

Pas de volant, pas de pédale, la navette 100 % électrique ne fonctionne qu'à l'aide de capteurs qui lui permettent de réaliser son parcours et de détecter le moindre obstacle. Seulement des passagers, donc ?  En fait, pas tout à fait : un « opérateur de sécurité » restera présent sur place pour « intervenir manuellement et apporter un service aux passagers ».

Le projet s'inscrit dans le « plan stratégique des véhicules connectés et automatisés » promu par le département des transports de l'État, censé être en faveur de la mobilité des personnes handicapées et des personnes âgées.

Ce n'est pas la première incursion de Navya aux États-Unis puisque l'entreprise, dont le siège social se trouve à Villeurbanne, a déjà installé un de ses sites de production dans le Michigan – l'autre étant basé à Vénissieux.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut