(Photo de Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Une mission sénatoriale sur la sécurisation de la chasse se déplace dans l’Ain le 20 décembre

Alors que la pratique est au coeur d’un large débat entre ses acteurs et ses opposants, le sénat a décidé de créer un mission de contrôle sur la "sécurisation de la chasse". Plusieurs membres de la mission, dont son rapporteur, le sénateur LR de l’Ain Patrick Chaize, se déplaceront dans le département ce lundi 20 décembre. 

Au mois de novembre 2021, le Sénat a décidé d'ouvrir une mission sur la "sécurisation de la chasse" après plusieurs accidents mortels, qui avaient donné lieu à la création d’une pétition  sur son site réclamant des mesures contre les "morts, violences et abus liés à la chasse". Quatre mois après sa création la pétition, qui est examinée par les sénateurs, recense aujourd’hui plus de 120 000 signatures. 

La mission sénatoriale qui doit permettre de "réaliser une étude approfondie des questions relatives à la sécurité à la chasse, à la délivrance et à la validation du permis de chasser, aux conditions de détention d’armes de chasse, à la répartition spatiale et temporelle de l’usage des espaces naturels, aux sanctions encourues ainsi qu’à la prise en charge des victimes" se déplacera ce lundi 20 décembre dans l’Ain. 

Les sénateurs vont assister à une battue

Elle sera emmenée par son rapporteur, le sénateur LR de l’Ain Patrick Chaize, qui sera accompagné pour l’occasion de la sénatrice (PRG) des Pyrénées-Orientales Maryse Carrère, la présidente de la mission. Selon le Progrès, les parlementaires doivent se déplacer dans une école de chasse à Nivigne-et-Suran pour assister à une battue et découvrir la formation fédérale des chefs de battue.

Au cours de cette journée, les sénateurs se rendront également sur un stand de tir pour observer la formation au maniement des armes ou encore les moyens mis en place pour prévenir les accidents.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut