Le secrétaire national d’ELLV Julien Bayou, lors de sa conférence à Lyon le 16 décembre 2021.

À Sciences Po Lyon, des membres de l'Action française interrompent une conférence : "les étudiants ont été estomaqués"

Le secrétaire national d'Europe écologie Les Verts, Julien Bayou, a raconté à Lyon Capitale comment des militants lyonnais du groupuscule d'extrême-droite Action française ont interrompu sa conférence autour du climat à Science Po Lyon jeudi 16 décembre. "Il n'y a pas eu de violence, mais les étudiants ont été estomaqués".

Julien Bayou, le secrétaire général du parti Europe écologie Les Verts (EELV), ne s'attendait sûrement pas à ça en prenant la parole devant des étudiants de Sciences Po Lyon jeudi 16 décembre autour du thème de l'engagement pour le climat. En pleine conférence, il a été interrompu par des membres lyonnais du groupuscule d'extrême-droite Action Française. "Environ 15 bonhommes sont arrivés par le haut de l'amphithéâtre. Ils étaient très bruyants et scandaient des trucs ignobles. Il n'y a pas eu de violence physique à ma connaissance. Ils sont repartis après avoir balancé des tracts dans l'amphi. Les étudiants étaient un peu sous le choc. Ce n'est pas très démocratique d'interrompre une conférence, même cela fait surtout peur dans le contexte de l'extrême-droite lyonnaise" a confié Julien Bayou à Lyon Capitale.

Dans un communiqué, le groupe lyonnais d'Action Française a justifié son action par le passé politique de la mère de Julien Bayou, qui a été porteuse de valises pour le Front de libération nationale (FLN), parti politique algérien créé en 1954 pour obtenir de la France l'indépendance de l'Algérie. "Julien Bayou n'est pas un simple adversaire idéologique, il est un véritable ennemi de la nation", écrit l'Action française dans son communiqué.

"Ces types ont débarqué en criant "Vive l'Algérie française". Il n'y a rien qui peut illustrer de manière plus claire que ce genre d'intervention les fantasmes du passé que porte l'extrême-droite. Alors que nous écologistes, nous nous projetons sur le futur", ajoute Julien Bayou. Après le départ des membres d'Action française, la conférence, qui réunissait aussi des membres du collectif lyonnais Youth for the Climate, a repris. Julien Bayou a alors expliqué aux étudiants, "estomaqués" mais "calmes", comment sa mère était devenue porteuse de valises pour le FLN, qui comptait sur de jeunes Français militants pour franchir, valises en main remplies d'argent ou de papiers, la frontière sans craindre les contrôles.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut