Le nombre de lampes à Lyon de 1765 à 2011

Une histoire de l’éclairage public à Lyon

Comment et pour quelles raisons l'éclairage public est-il apparu dans les villes et à Lyon ?

‘ Au Moyen Âge
Le citadin se rassure en portant sa lumière à bout de bras, le "falot".

‘ 1667, sous Louis XIV
Création d’une première politique d’éclairage sous l’autorité de Nicolas de La Reynie, lieutenant de police de la capitale, suite à une commande de Louis XIV avec pour mission de faire régner dans les rues et les quartiers "netteté, clarté, sécurité". Cet éclairage est financé par la taxe des boues et des lanternes.

‘ À Lyon
1697 : extension de l’éclairage public aux grandes villes françaises, dont Lyon. Premier éclairage public, allumage du 1er octobre au 1er mars, le temps de fonctionnement d’une chandelle. Application de l’édit du 20 octobre : 1 000 lanternes au lieu de 2 500 seront installées après négociation avec le pouvoir central.

1767 : premier réverbère à huile
1776 : 412 réverbères à huile + 21 lanternes à chandelles
1823 : la lune n’est plus prise en compte dans le programme d’éclairage
1835 : premier éclairage au gaz, rues Mercière et Émile-Zola
1879 : Edison invente la première lampe à incandescence
Fin du XIXe siècle : premières installations électriques
1937 : disparition des réverbères à gaz

 

Lire aussi l'enquête de Lyon Capitale sur le même sujet - Un plan Lumière en demi-teinte à Lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut