Les deux tracés à l’étude (un en rouge, l’autre en vert) @Sytral

Tram T6 à Villeurbanne : quel tracé ? où en est-on ? Le manque de transparence du Sytral pointé du doigt

Où va passer le futur tram T6 nord à Villeurbanne, au nord des Gratte-Ciel ? Deux tracés, un rouge et un vert, ont notamment été soumis à une concertation publique, entre le 15 mars et le 12 avril.  Mais depuis, c'est silence radio. Ce qui agace un certain nombre d'habitants concernés à Villeurbanne, qui aimeraient plus de transparence et plus d'explications sur le choix, pourtant imminent. Décryptage.

Quel tracé pour la future ligne du T6 nord, entre les Hôpitaux-Est et la Doua à Villeurbanne ? Une ligne qui passera par le centre-ville de Villeurbanne, aux Gratte-Ciel, et qui maillera la ville de 150 000 habitants selon l'axe sud-nord et pas seulement est-ouest.

Après un tronc commun (entre les Hôpitaux-est et l'Hôtel de ville de Villeurbanne), deux tracés sont à l'étude (entre les Gratte-Ciel et la Doua). Un rouge et un vert. Ils ont été soumis à une concertation publique entre le 15 mars et le 12 avril 2021. Les habitants ont pu donner leur avis sur l'insertion du tram dans les quartiers traversés. La création de 11 à 12 stations supplémentaires est prévue sur un parcours d'environ 5,5km. Près de 55 000 voyages/jours et une fréquence de 7 minutes en heures de pointe sont prévus à horizon 2030 sur l’ensemble de la ligne T6. Un projet d'environ 140-150M d'euros selon le tracé choisi.

Quels sont les 2 tracés à l'étude ?

Les deux tracés à l'étude (un en rouge, l'autre en vert) @Sytral

 

  • le tracé "rouge" traverse la ZAC des Gratte-Ciel et suit un cheminement plus à l'ouest de la ville pour rejoindre la Doua, par notamment l'avenue Roger-Salengro et l'avenue Gaston-Berger
  • le tracé "vert" est plus à l'est à partir des Gratte-Ciel et rejoint la Doua par les rues Bienvenue et Jean-Baptiste Clément.

Un choix de tracé qui crispe au sein de la majorité


Mais alors, le rouge ou le vert ? La décision doit intervenir lors du prochain conseil syndical du Sytral, le lundi 14 juin. Depuis la fin de la concertation, le 12 avril, c'est silence radio au Sytral, présidé par Bruno Bernard, par ailleurs aussi président de la Métropole de Lyon. Sollicités, pour faire un bilan de la concertation, ni la ville de Villeurbanne, ni le Sytral n'ont souhaité s'exprimer publiquement sur le sujet. Sur un bilan de la concertation. Sur le choix du tracé. Sur rien. Aucune communication officielle jusqu'à présent.

Pourquoi ? Le sujet est brûlant au sein de la majorité, à la Métropole de Lyon comme au Sytral. Le maire de Villeurbanne, le socialiste Cédric Van Styvendael, l'avait dit sur LyonCapitale.fr lors d'une longue interview "projets" en février 2021, "le tracé rouge a ma préférence". Plusieurs élus écologistes, eux, ne sont pas insensibles au tracé vert. Les avis divergent au sein même des partis politiques de la majorité à Villeurbanne, à la Métropole de Lyon, et au Sytral.

A Villeurbanne, plusieurs collectifs et des associations se sont montés en amont de la concertation. Tous regrettent le manque de transparence, de clarté, d'explications du Sytral. "On a vraiment une revendication apolitique. On a fourni aux élus un document, un dossier argumenté et précis sur les avantages et les inconvénients des deux tracés avec des éléments clés dans le dossier et même des solutions alternatives", explique Frédéric Guet, modérateur du collectif d'habitants des rues Bienvenus - Château Gaillard - Jean-Baptiste Clément, un collectif villeurbannais opposé au tracé vert.


"On demande juste des réponses. En tant que citoyen, il y a un devoir de réponses envers nous"

Frédéric Guet, membre un collectif "rue des bienvenus" de Villeurbanne


"Maintenant, c’est le grand silence, c’est l’omerta. On nous dit : attendez et on décidera en catimini d’une solution de tracés. Cette démocratie-là, on la met un peu en réserve. On aimerait avoir un retour. On est des citoyens de Villeurbanne. On aimerait savoir ce que va être le Villeurbanne de demain. On a usé toutes les ficelles démocratiques, aucune politique. On demande juste des réponses. En tant que citoyen, il y a un devoir de réponse envers nous", poursuit le modérateur du collectif.

Comment le tracé va être choisi ? "On aimerait beaucoup plus de transparence sur cette concertation, sur comment elle va être analysée. Est-ce qu’elle sert simplement de marqueur, d’indicateur ? Est-ce qu’elle sert à prendre une décision ? Et les 31 élus du Sytral qui vont prendre la décision, sur quels arguments vont-ils se positionner ?" ajoute Frédéric Guet.


Une analyse multicritère (largement) favorable au tracé rouge


Dans l'analyse multicritères des deux tracés, disponible dans le dossier de concertation du Sytral (voir ici), les avantages semblent bien plus nombreux pour l'historique tracé rouge. En terme d'insertion, de desserte, d'aménagement cyclable, d'exploitation ou encore de coût. "On a repris l’analyse des techniciens du Sytral. Une analyse en 11 critères. D’après cette analyse, aucun argument n’est en faveur du tracé vert, tous sont en faveur du rouge. Au niveau écologique, économique, au niveau des nuisances, de la rentabilité", explique Christian Verdier, lui aussi membre du collectif d'habitants des rues Bienvenus - Château Gaillard - Jean-Baptiste Clément.

"Cette concertation nous a mis dans une position vis-à-vis de la rue Billon que l’on trouve regrettable. C’est dommage que les choses se soient passées comme ça", souligne Christian Verdier. La "rue Billon", c'est où doit passer le tracé rouge. "Lors de la concertation, on avait une ligne rouge contre une ligne verte, c'était Koh-Lanta", regrette Frédéric Guet. Interrogée, une habitante de la rue Billon, n'en dit pas moins : "je suis pour le tracé vert de mon côté mais je n'ai pas compris pourquoi on a opposé les tracés comme cela". Les compte-rendus des ateliers de concertation sont disponibles sur le site du Sytral consacré à ce projet (voir ici).

A part le maire de Villeurbanne, en amont, les élus de Villeurbanne comme du Sytral, se sont très peu positionnés. Que souhaitent-ils vraiment ? Dans quel but ? "On nous a demandé notre avis et les élus ne nous ont pas donné le leur. On demande leur avis aux citoyens mais nous n’avons pas celui des élus", explique Christian Verdier. Le secteur traversé par le tracé vert est moins dense, moins peuplé, moins urbanisé. Pour l'instant.


Le choix du tracé voté le 14 juin au Sytral


Opposé au tracé vert, Frédéric Guet souhaiterait entendre les arguments des élus défenseurs du tracé vert. "On veut écouter l’autre discours qui serait de nous dire : vous avez vu ce qui s’est passé au Carré de Soie. La Carré de Soie, ce sont les Bienvenues dans 5 ans. A ce moment-là, pas de problème. C’est cash", explique-t-il. "Mais si l’idée, c’est de développer un nouveau grand projet d’aménagement urbain, qu’on nous le dise. Si il n’y a pas cette idée… faire passer le tram par le tracé vert, c’est comme le petit train du Parc (de la Tête d’Or, nldr), ça ne sert à rien", conclut-il.

Dans une nouvelle lettre, envoyée la semaine dernière au maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael, et à la 2e vice-présidente de la Métropole de Lyon et candidate à plusieurs reprises à la mairie de Villeurbanne, Béatrice Vessiller, les membres du collectifs "rue des bienvenus" appelaient, encore une fois, à "de la transparence". Le choix du tracé doit être voté le 14 juin au conseil syndical du Sytral, où 31 élus siègent (avec une majorité écologiste).

L'ensemble de la future ligne T6 nord entre les Hôpitaux-est,à Bron, et la Doua, à Villeurbanne.

 

Lire aussi : Métropole de Lyon : tout ce qu'il faut savoir sur la future piétonisation de Villeurbanne /Une nouvelle ligne de métro, ou pas, dans la Métropole de Lyon : les écologistes avancent "masqués"

 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut