L’étudiant lyonnais Alexandre Lloveras revient à la maison avec un titre olympique et une médaille de bronze. Une belle moisson pour ses premiers jeux. (Photo de CHARLY TRIBALLEAU / AFP) /

Tokyo 2020 : les athlètes paralympiques reviennent à Lyon avec sept médailles

Les XVIes Jeux paralympiques, qui se déroulaient cet été à Tokyo, ont pris fin ce dimanche 5 septembre. Plusieurs des six athlètes évoluant dans la Métropole de Lyon se sont distingués au Japon et reviennent au pays avec des médailles paralympiques. 

Parmi les 138 athlètes français qui se sont envolés pour le Japon, fin août, afin de participer aux XVIes Jeux paralympiques six évoluent dans la Métropole de Lyon. Quatre d’entre eux se sont illustrés en remportant des médailles de bronze, le cycliste Lyonnais Alexandre Lloveras allant même décrocher l’or olympique en tandem. 

Les novices s’illustrent

Pour sa première participation aux Jeux paralympiques, Alexandre Lloveras, malvoyant de naissance en raison d'une maladie de la rétine appelée l'amaurose congénitale de Leber, a remporté une médaille d’or lors du contre-la-montre sur route en tandem. Lors de cette épreuve, le jeune sportif de 20 ans, qui étudie à l’institut de formation en masso-kinésithérapie pour déficients de la vue à Lyon 1, a pu compter sur son binôme Corentin Ermenault, 25 ans, un ancien du peloton professionnel au sein de l'équipe Vital Concept. Quelques jours plus tard, les deux athlètes sont allés chercher une médaille de bronze dans la course en ligne de cyclisme en tandem. 

Annouck Curzillat, une paratriathlète de 29 ans, originaire d’Annecy, mais installée à Lyon depuis une dizaine d’années, a décroché une breloque du même métal lors de sa course dans la catégorie PTVI1. Non-voyante depuis la naissance, la jeune femme était accompagnée dans l’épreuve par sa guide Céline Bousrez qui l’a conduit jusqu’à la ligne d’arrivée pour ses premiers jeux. 

Les pongistes se parent de bronze

Également présente à Tokyo, la championne d’Europe du 200 m et du saut en longueur en 2018, Angelina Lanza, licenciée au club Lyon athlétisme, n’a pas réussi à accrocher de podium lors des épreuves tokyoïtes, à l’instar d’Isabelle Lafaye, la pongiste du club sportif Charcot, de Sainte-Foy-Lès-Lyon. 

Lire aussi : Jeux olympiques de Tokyo : le bilan des médailles lyonnaises

À l’inverse des deux autres pongistes de la Métropole de Lyon, Anne Barénoud et Maxime Thomas qui rentrent à la maison avec deux médailles de bronze chacun. La sociétaire du club de Tennis de table de Lyon Gerland s’est adjugée une médaille lors de l’épreuve individuelle et une autre par équipes avec sa coéquipière Thu Kamkasomphou. Un schéma identique pour Maxime Thomas, du club sportif Charcot, qui souffre d’une paraplégie, et qui a remporté une médaille en simple et une seconde avec les pongistes Florian Merrien et Nicolas Savant-Aira.

Une cérémonie en septembre pour célébrer les athlètes 

Une belle moisson après celle des athlètes lyonnais qui avaient participé plus tôt dans l’été aux Jeux Olympiques. Ils avaient rapporté de l’or, de l’argent et du bronze à Lyon. Tous ces sportifs devraient être honorés le 14 septembre prochain lors d’une cérémonie qui doit se dérouler à l’Hôtel de Ville.

Lire aussi : En septembre, la ville de Lyon célébrera ses athlètes olympiques et paralympiques

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut