Fête des lumières 2014 ©JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Sécurité, masque, voitures interdites… ce qu’il faut savoir avant la Fête des Lumières à Lyon

La Fête des Lumières revient à Lyon du 8 au 11 décembre, dans un contexte moins lourd que l’édition 2021 marquée par le Covid-19. Le port du masque ne sera pas obligatoire, mais recommandé dans les transports. Trois périmètres de sécurité interdits aux véhicules seront mis en place.

"Cette année encore pendant quatre jours va être le centre du monde", prévient Mohamed Chihi, l’adjoint à la Sécurité de la Ville de Lyon, à trois jours du début de la Fête des Lumières prévue du 8 au 11 décembre. Une affirmation qui ne manquerait pas d’être débattue à l’échelle planétaire, en revanche au niveau national elle peut être entendue alors que cette année encore "400 à 500 000 visiteurs" seront attendus chaque soir de la Fête des Lumières, soit environ 2 millions de personnes sur quatre jours prévient le préfet délégué à la sécurité Ivan Bouchier. 

Lire aussi :

Le masque recommandé dans les transports

Contrairement à l’année dernière, et malgré la montée d’une neuvième vague de Covid-19, le port du masque ne sera pas obligatoire sur le périmètre de la Fête. Une décision que justifie la préfecture par le fait que "nous ne sommes pas dans une période de crise sanitaire", néanmoins le préfet Ivan Bouchier "recommande fortement le port du masque dans les transports en commun et les lieux clos où il y a une forte proximité". 

Lire aussi : Une neuvième vague de Covid-19 pour Noël ? La situation est "préoccupante"

Oublié donc le périmètre sanitaire de décembre 2021, cette année le périmètre sera seulement sécuritaire comme cela était le cas jusqu’au début de la crise sanitaire. Trois périmètres englobant la Presqu’île et Fourvière (une nouveauté), le parc Blandan et le parc de la Tête d’Or ont été établis par la préfecture et la Ville. Leur accès sera interdit à la circulation automobile, aux deux-roues motorisés, aux vélos et trottinettes pendant 3 jours de 18h à minuit et le 11 décembre de 16 heures à minuit. Le stationnement à l'intérieur de ces zones sera également prohibé, interdisant de facto la sortie des parkings publics et privés. 

(Crédit : Préfecture du Rhône)

Au total, 550 policiers, 130 militaires, 200 policiers municipaux et 400 agents de sécurité privée seront déployés aux entrées, aux sorties et dans le périmètre pour assurer la sûreté des visiteurs, également garantie par une quarantaine de dispositifs anti-voitures-béliers, qui seront posés dans les rues. Des fouilles aléatoires pourront être menées par les agents mobilisés, il est donc recommandé aux visiteurs d’éviter de venir avec des bagages volumineux. 

Drones, vin chaud, coupe du monde

Au rang des mesures plus anecdotiques, un arrêté anti-drone va être pris par la préfecture afin d’interdire l’utilisation de drones au-dessus de Lyon le temps de la Fête des Lumières. Par ailleurs, interdite en 2021 en raison de la crise sanitaire la consommation de boissons et de nourriture sur la voie publique est de nouveau autorisée. 

Il sera donc possible de se réchauffer les mains autour d’un vin chaud lorsque le thermomètre approchera des 0°c, comme cela est annoncé par Météo France pour ce week-end. Rappelons que même s’il s’agit "d’une tradition", comme le reconnaît le préfet Bouchier, la vente de vin chaud à la sauvette est officiellement interdite. Sur le papier, seuls les restaurateurs sont autorisés à servir ce breuvage. Une mesure loin d’être nouvelle, mais qui tend à être oubliée, les forces de l’ordre se montrant chaque année plutôt clémentes vis-à-vis des étudiants et associations qui profitent de l’événement pour vendre quelques litres de vin chaud sur les trottoirs et ainsi faire rentrer un peu d’argent dans leur trésorerie.


"Il n’est pas possible d’aménager le dispositif de la Fête des Lumières pour y rajouter une couche supplémentaire, du fait de l’existence de ce match", Ivan Bouchier, préfet délégué à la Sécurité


Hasard du calendrier, les Fête des Lumières coïncidera le 10 décembre avec le 1/4 de finale de coupe du monde de l’équipe de France de football. De quoi créer un énième casse-tête en matière de sécurité ? Pas vraiment aucune fan zone n'étant organisée à Lyon pour retransmettre l'événement. "Nous sommes partis du principe que les deux événements auraient lieu de manière concomitante. Il n’est pas possible d’aménager le dispositif de la Fête des Lumières pour y rajouter une couche supplémentaire, du fait de l’existence de ce match", souligne Ivan Bouchier. De fait, l'événement devrait seulement être diffusé dans des bars, restaurants ou chez les Lyonnais qui seront bien au chaud chez eux.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut