Les agriculteurs de la FDSEA et les Jeunes agriculteurs ont rencontré la Direction Départementale du Rhône pour évoquer leur problème liés à la sécheresse @FDSEA 69 et Jeunes agriculteurs

Sécheresse : une pluie d'inquiétudes pour les agriculteurs du Rhône

En raison de l'épisode de sécheresse qui touche actuellement le Rhône, les agriculteurs du département s'inquiètent pour leur production. Ils ont fait part de leurs appréhensions à la Direction Départementale.

C'est préoccupés que les agriculteurs du Rhône, représentés par la FDSEA 69 et les Jeunes Agriculteurs, ont reçu jeudi la Direction Départementale. L'objectif de ces visites à deux exploitations était de faire part de leurs inquiétudes au sujet de leur production.

En effet, la sécheresse et les épisodes caniculaires qui frappent actuellement le territoire impactent fortement leur travail, avec des "conséquences extrêmement graves sur l'agriculture qui ne manqueront pas d’entraîner des répercussions sur l’alimentation des Français", expliquent les syndicats dans un communiqué.

La souveraineté alimentaire du pays est "menacée" 

Ils poursuivent. "La pousse de l’herbe est totalement anéantie, ce qui contraint de nombreux éleveurs à entamer prématurément les stocks de fourrages prévus pour l’hiver. Le bilan des cultures d’automne s’annonce tout aussi hypothétique : les maïs qui grillent sur pied, les pommes de terre rachitiques alors même que leur rendement se détermine à ce stade, préviennent-ils. Le constat est tout aussi alarmant pour les fruits et les légumes, avec des produits sous-calibrés arrivant trop tôt en saison, pour la vigne, avec des vendanges anticipées mais aussi des maturations bloquées. Bref, toutes les productions subissent un stress hydrique d’une intensité exceptionnelle."

Puisqu'ils ne peuvent pas maintenir "des outils de production opérationnels pour cet automne (décapitalisation dans les élevages, perte de productivité et de qualité sur les productions d’automne, les fruits et les légumes)", la souveraineté alimentaire du pays "est menacée".

Les agriculteurs demandent une politique de gestion de l’eau "cohérente"

Les agriculteurs appellent à "une mobilisation accrue de tous les interlocuteurs" pour leur permettre de passer le mieux possible "ce nouveau cap périlleux." "Qu’il s’agisse de la gestion de l’usage de l’eau, dont les priorités doivent être orientées clairement vers les productions alimentaires, qu’il s’agisse du stockage de l’eau, qu’il s’agisse des dérogations à l’implantation des SIE (surface d’intérêt écologique), qui ne pourront lever faute d’eau, une approche pragmatique et solidaire doit s’imposer", affirment les syndicats, qui demandent une politique de gestion de l’eau "cohérente permettant aux productions alimentaires de perdurer."

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut