Roanne : il se fait justice lui-même sur l'agresseur présumé de sa fille

Un garçon âgé de 16 ans s'est introduit par effraction dans un logement à Roanne (Loire), dans la nuit du jeudi 20 octobre, où il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une fillette de 6 ans. Pour se venger, le père de la victime et trois amis l'ont retrouvé et violemment frappé la nuit suivante.

Vendredi soir 21 octobre, à Roanne, commune située dans le département de la Loire, un homme aidé de trois autres personnes (voisins et amis), ont interpellé et lourdement frappé un garçon de 16 ans. Le jeune homme en question est, selon eux, l'agresseur sexuel présumé de la fillette de 6 ans.

Un réveil en panique

L'histoire commence 24 heures auparavant, dans la nuit du jeudi au vendredi (20-21 octobre), dans le quartier de Mayollet, situé dans le sud de la ville de Roanne. Vers 3 heures du matin, un jeune homme entre dans le pavillon du quartier, puis par la porte fenêtre qui n'est pas verrouillée de l'extérieur et monte ainsi au premier étage comme le révèle BFM.

Selon eux, le jeune garçon entre dans la chambre de la fillette et s'adonne à des attouchements sexuels. À ce moment-là, la mère qui est seule dans le logement car son mari travaille de nuit, ne dort pas. Cette dernière ressent une forte odeur de transpiration qui l'intrigue, elle se lève et se dirige vers la chambre de sa fille. Là, elle aurait découvert le jeune homme qui aurait pris la fuite immédiatement.

Le lendemain, les deux parents désemparés vont voir les forces de l'ordre et portent plainte, rapportent nos confrères de BFM.

Se faire justice soi même

Dans la continuité de la journée du vendredi 21 octobre, le père de la victime raconte cette atroce nuit à des voisins et amis. Le soir même, ils remarquent un jeune homme à proximité du pavillon des parents, il est très vite interpellé par le groupe et reconnu par la mère de la victime comme étant l'homme qui a pénétré la veille dans sa maison.

Rentrant dans une colère noire, le père de la victime et ses amis décident de passer l'homme à tabac, avec des coups de pieds, de barre de fer et de câble électrique. Une fois la police sur place, le garçon est immédiatement conduit à l'hôpital, où les médecins lui délivreront "10 jours d'ITT" affirme le procureur de la république de Roanne.

Agressions sexuelles aggravées sur mineurs de moins de 16 ans

"L’adolescent a été mis en examen pour agressions sexuelles aggravées sur mineur de moins de 15 ans", a déclaré à l’AFP le parquet. Pendant ce temps, soigné à l'hôpital de Roanne, l'adolescent est un mineur isolé qui résidait depuis une quinzaine de jours, dans une structure spécialisée voisine de la maison.

Il est aujourd'hui placé en garde à vue et sera présenté dimanche 30 octobre à un juge d'instruction, cependant "il nie les faits qui lui sont reprochés", indique le parquet.

Le procureur de la république de Roanne à aussi déclaré qu'il allait se pencher dans les prochains jours sur la vengeance des quatre hommes, qu'il caractérise de "gestes inadmissibles". 

À lire aussi: Un homme recherché pour agressions sexuelles sur mineure écroué à Lyon

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut