Réchauffement climatique : “On ne peut plus attendre”

Lors d’une conférence à la préfecture du Rhône ce mercredi, le climatologue Hervé Le Treut, membre du comité de pilotage de la COP21 et du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), s’est posé en véritable défenseur du climat. “Si l’on continue à émettre autant de CO2 dans les vingt prochaines années, la température augmentera au-dessus de 2°C”, a-t-il déclaré, tout en exhortant les élus à agir rapidement.

Les mots de Michel Delpuech, le préfet du Rhône, qui a ouvert la conférence sur le climat ce mercredi, n'ont pas été vraiment rassurants : "Les effets du changement climatique se font sentir à Lyon. Sur les douze dernières années, onze ont été les plus chaudes jamais enregistrées depuis cent ans. Les pratiques agricoles changent, les forêts se modifient..., a-t-il énuméré. Mais l'État est en première ligne et vient de voter la loi sur la transition énergétique, la France va accueillir dans deux mois la conférence des Nations Unies sur le changement climatique."

La température a augmenté de 0,8°C

Devant une assemblée composée d'étudiants, de responsables d'associations et d'agents de l'État, Hervé Le Treut est revenu aux “fondamentaux”. Exposant les travaux menés par le Giec, il a réaffirmé, schémas à l'appui, que depuis 10 000 ans le climat sur terre est stable.

"Mais, dans les années 1950, l'on note la croissance rapide des émissions de gaz à effet de serre, et avec cela l'augmentation de la température globale de 0,8°C. Si l'on continue à émettre autant de CO2 dans les vingt prochaines années, la température augmentera au-dessus de 2°C", a précisé le climatologue.

Les épisodes de sécheresse et de fortes précipitations ne sont que des “symptômes”

D'après cet éminent scientifique, les émissions de dioxyde de carbone liées à la combustion des hydrocarbures ne cessent d'augmenter : d'un milliard de tonnes par an en 1950 à 10 milliards par an en 2014. "Il va falloir obliger les populations à diminuer leurs émissions de CO2", a poursuivi Hervé Le Treut.

Pour le climatologue, les épisodes de sécheresse et de fortes précipitations ne sont que des "symptômes" de ce que le changement climatique sera à l'avenir. "On ne voit pas encore le changement climatique, mais il faut absolument l'anticiper. On ne peut plus attendre", a-t-il exhorté.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut