Grand stade Parc OL
©Tim Douet

OL-Strasbourg : une défaite et des supporters colériques

L'OL est sortie perdant (1-2) du match à domicile qui l'opposait à Strasbourg, samedi soir. Des supporters ont tenté d'envahir le terrain, rapidement retenus par des stadiers et CRS.

L'OL accuse le coup. C'est la deuxième défaite de suite à domicile en Ligue 1 pour l'équipe, après le match nul contre Nantes du 11 janvier. Samedi soir, après avoir affiché une banderole cinglante destinée aux joueurs, les supporters se sont laissé aller à des débordements pour manifester leur mécontentement.

Jean-Michel Aulas, président du club, s'est exprimé en zone mixte. "Quelques minutes avant le match, avoir cette émotion de pétards, des chocs contre le bus, ce sont des moments émotionnels pour les joueurs et je ne suis pas sûr que ce soit compatible avec un grand match. Ils ont le droit de dire ce qu’ils pensent des joueurs, de l’équipe mais on ne peut pas aller sans arrêt contre ce qui est fait." A la suite de son discours, des gaz au poivre ont envahi les couloirs du stade, forçant l'évacuation sur la pelouse du parc OL pour les personnes présentes.

Pour l'entraîneur Laurent Blanc, ces supporters "sont en colère parce qu’ils pensent qu’on peut faire beaucoup mieux et ils ont en partie raison". De quoi refroidir le nouveau propriétaire du club, John Textor, qui était sur place. Tout sourire à son arrivée, l'Américain avait rencontré les joueurs puis assisté à l'entraînement d'avant-match. Samedi soir, il a pu avoir un aperçu de la situation à laquelle est confronté l'OL depuis quelques temps.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut