greve-poste_medium

Chassieu : un appel à manifester contre la fermeture d'un site industriel

Depuis mardi 10 janvier, des salariés de la société TE Connectivity, implantée à Chassieu, sont en grève. L'entreprise aurait annoncé suppressions de postes et vente d'activité.

Ils manifesteront lundi matin, sur le site de l'entreprise TE Connectivity, à Chassieu. Des salariés de cette société spécialisée dans la production de composants électroniques, sont en grève depuis le 10 janvier. La raison ? Les décisions prises concernant les deux unités de production de l'usine, Rail (spécialisée dans le ferroviaire) et Entrelec (spécialisée dans la production de blocs de jonction).

Délocalisation au Maroc

"Fin novembre, la Direction a annoncé au personnel la future vente de l’activité Rail à la société SCM située au Mans, exposent les salariés dans un communiqué. L’objectif est de tout rapatrier sur le Mans à fin mars 2023, obligeant 19 personnes à quitter la région lyonnaise, ou être licenciées par SCM. En conséquence, la Direction estime que la capacité du site de Chassieu n’est plus adaptée à la seule activité Entrelec, justifiant ainsi la délocalisation au Maroc, et donc de licencier 45 personnes à Chassieu".

"Risques psychosociaux peu pris en compte"

Pour les grévistes, un sentiment de trahison et de colère s'ajoute à une forte tension sur le site. Les employés opposés à ces décisions dénoncent ainsi des "risques psychosociaux peu pris en compte". "Un tiers des salariés licenciés a plus de cinquante ans, et nous savons que dans la situation actuelle, il est difficile de retrouver un emploi, et ce au même salaire, aux mêmes conditions de travail".

Une première manifestation s'était tenue le 5 décembre.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut