Les coups de feu sur les policiers ont eu lieu devant cette barre Sakharov, à la Duchère, dans le 9e arrondissement de Lyon @AnthonyFaure

"Nous ne lâcherons pas un bout de terrain" : après les coups de feu, l'Etat occupe le terrain à La Duchère

Des policiers ont été la cible de tirs d'arme à feu lundi soir devant le plus gros point de deal du quartier de La Duchère, à la Barre Sakharov, dans le 9e arrondissement de Lyon. Ce mardi, une grosse opération de police a eu lieu dans la barre où ont eu lieu les coups de feu. "Pour montrer que nous ne lâchons rien et que nous occupons le terrain", explique le Préfet du Rhône.

La vue est imprenable. Imprenable sur la belle ville de Lyon et notamment sur Fourvière. La barre Sakharov, à deux pas du stade Balmont (le stade du club de Lyon-la-Duchère), offre une vue incroyable sur Lyon. Là-haut, perchée sur la colline de La Duchère, dans le 9e arrondissement de Lyon. La Duchère, historiquement l'un des quartiers les plus populaires de la cité.

Lire aussi : Lyon : des policiers visés par des tirs d'arme à feu à La Duchère, tout ce qu'il faut savoir

Lundi soir, 4 policiers ont été pris pour cible alors qu'ils intervenaient sur un point de deal. Des policiers ont été la cible de tirs d'arme à feu devant le plus gros point de deal du quartier de La Duchère, à la Barre Sakharov. La Préfecture du Rhône en comptabilise 4 dans le quartier.


"La République est partout chez elle, nous ne lâcherons pas un bout de terrain"

Pascal Mailhos, le Préfet du Rhône


Mardi, l'Etat a voulu montrer qu'il ne lâchait rien. 70 policiers ont été mobilisés mardi après-midi pour une grosse opération dans la barre Sakharov, là où ont eu lieu les coups de feu la veille. "Une opération menée à la demande du ministre de l'Intérieur qui m'a accordé des renforts", explique le Préfet du Rhône, Pascal Mailhos. Pourquoi cette opération ? "Montrer que nous lâchons rien et que nous occupons le terrain. La République est partout chez elle. Nous ne lâcherons pas un bout de terrain".

Lire aussi : Trafic de drogue : enquête sur les lieux de deal à Lyon et dans l'agglomération

Lundi soir, c'est en intervenant sur le plus gros point de deal de La Duchère que les 4 policiers ont été attaqués. "Dans le quartier de La Duchère, il y a 4 points de deal. 45 opérations anti-stups se sont déroulées depuis le début de l'année 2021", poursuit Pascal Mailhos. Avant d'ajouter : "Dans la Métropole de Lyon, on enregistrait 220 points de deal il y a un. Un an après, il y en a 150. Nous poursuivons à démanteler les points de deal et nous poursuivrons". A 16h30, mardi, aucune interpellation n'avait encore été effectuée après les coups de feu de lundi.


"Nous dérangeons les points de deal. Nous ne céderons pas à ces manoeuvres d'intimidation"

Pascal Mailhos, le Préfet du Rhône


Le Préfet du Rhône prévient : "Nous dérangeons les points de deal. Nous ne céderons pas à ces manoeuvres d'intimidation. Ces actions essayent de nous empêcher et de nous dissuader d'être sur le terrain. Nous continuerons, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, à occuper le terrain. Et à faire disparaitre ces points de deal, et à déranger tout ceux qui organisent ce "commerce". Et s'il y a commerce, c'est qu'il y a aussi consommation. Evidemment, nous poursuivons aussi les actions contre les consommateurs dans ce quartier de La Duchère comme dans toute la Métropole de Lyon". Les opérations de sécurisation vont se poursuivre ces prochains jours à La Duchère. Elles vont s'amplifier. "Pour montrer la présence policière sur le terrain," "sécuriser le terrain", "montrer qu'il n'y a aucun recul", ajoute encore la Préfecture.


Polémique sur caméras de vidéos-surveillance entre Darmanin et Doucet


Le nombre de caméras de vidéo-surveillance devrait également être renforcée dans le quartier. Une polémique a éclaté mardi entre Gérald Darmanin, le ministre  de l'Intérieur et Grégory Doucet, le maire écologiste de Lyon. Darmanin a d'abord expliqué avoir envoyé un message "dans la matinée (de mardi)" à Grégory Doucet pour "déplorer le manque de caméras dans le quartier" de la Duchère. "Cela fait trois fois que j'en parle au maire de Lyon en un an et demi pour mettre davantage de caméras dans les endroits où il y a le plus de difficulté de lutte contre l'insécurité notamment les points de deal,  a ajouté Darmanin, appelant "M. le Maire de Lyon à sortir de son idéologie et d'aider les policiers en mettant des caméras de vidéo-protection"

Grégory Doucet, le maire de Lyon, a répondu mardi en fin de matinée. "Sur le quartier de La Duchère, il y a déjà 60 caméras d'installés. On ne peut pas dire que le quartier n'est pas vidéo-surveillé, ce n'est pas vrai. 60 caméras, ce n'est pas rien", insiste Doucet. "La semaine dernière, sur la base d'une interpellation de mes services, on m'a fait remarqué que sur ce territoire-là précisément, il n'y avait pas de couverture de vidéo-protection. J'ai demandé à ce que l'on déplace certaines caméras. C'est en cours", ajoute Doucet. Avant de conclure :"Il n'y a pas d'idéologie, je suis extrêmement pragmatique. On fait en sorte que notre dispositif de vidéo-protection soit le mieux maillé, le mieux réparti possible".

Lire aussi : Lyon : "il n'y pas d'idéologie", Doucet répond à Darmanin sur le manque de caméras à La Duchère

"Si je comprends bien, on enlève des caméras à un endroit pour en mettre à un autre. On va donc déshabiller Paul pour habiller Jacques ! Pourquoi le maire de Lyon est-il si sectaire qu'il s'oppose à l'installation de nouvelles caméras ? A-t-il peur de déranger les trafiquants ?", a répliqué de son côté Laurent Wauquiez, le président LR de la région, sur Twitter.

Le Préfet, lui, n'a pas souhaité entrer dans la polémique. "Nous souhaitons qu'un certain nombre de caméras soient installées, avec l'aide de l'Etat", a expliqué le Préfet du Rhône mardi en fin de journée. En rappelant la situation en terme de caméras actuellement : "0 caméras dans ce secteur de Sakharov, 47 caméras dans le secteur plus large de La Duchère et 60 caméras dans la globalité du 9e arrondissement".

----

Le 18 octobre, le Préfet du Rhône, Pascal Mailhos, était l'invité de 6 minutes chrono sur Lyon Capitale. Une émission à retrouver ci-dessous :

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut