Grégory Doucet, maire de Lyon et Laurent Wauquiez, à la tête de la Région @GL

Médiation, radars et toilettes inclusives : ce que Doucet veut faire du million proposé par Wauquiez

Depuis un an, la Région tente de s'immiscer dans la politique sécuritaire à Lyon, en proposant 1 million d'euros à la mairie pour élargir le réseau de vidéoprotection. Dans un courrier du 9 septembre à Laurent Wauquiez, Grégory Doucet accepte la somme, mais pas pour des caméras.

À l'automne 2021, le vice-président de la Région délégué à la sécurité, Renaud Pfeffer, proposait à la ville de Lyon une enveloppe d'un million d'euros destinée à "renforcer la sécurité des Lyonnais", via l'achat de caméras de vidéoprotection et d'équipements pour la police municipale. Une offre réitérée à plusieurs reprises par la Région, à laquelle le maire de Lyon n'avait jamais répondu. C'est désormais chose faite, dans un courrier un brin provocateur daté du 9 septembre adressé à Laurent Wauquiez par le maire de Lyon, qui vient de nouveau illustrer les divergences d'approche sur la sécurité entre les deux élus.

Vantant son "parc de caméras de vidéosurveillance très performant", tant par la "quantité", le "positionnement", "les budgets alloués au renouvellement à l'entretien du matériel" les effectifs, que "par les liens permanents avec la police municipale, la police nationale, le SDMIS et le Sytral", Grégory Doucet y décline la proposition d'achat de vidéoprotections et lui préfère "des orientations qui conjuguent" selon lui, efficacité et bonne gestion".

Médiation sociale, radars, toilettes publiques...

S'ensuit une liste de mesures détaillées qui, assure élu lyonnais, restent "dans le domaine de la tranquillité publique", qu'i accepte "bien volontiers" le million proposé : barrières anti-véhicules-béliers, camionnette pour "transporter la piste d'éducation routière" utilisée par la police municipale pour la sensibilisation auprès des écoliers, talkies-walkies pour les événements, "chasubles" pour identifier les personnes d'encadrement dans les événements...

Mais aussi, et là le président LR de la Région a dû tout particulièrement tiquer, du "soutien à la médiation sociale", l'achat de radars supplémentaires et celui de toilettes publiques inclusives, dans l'objectif de rééquilibrer "l'usage des espaces publics entre les femmes et les hommes". Le maire de Lyon conclue son courrier en appelant de ses voeux que la ville et la région "travaillent ensemble et en complémentarité à l'amélioration de la prévention et de la tranquillité".

 

 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut