Stade de Lusai, Qatar, accueillera la Coupe du monde de football 2022
Le stade de Lusai, au Qatar, @MUSTAFA ABUMUNES / AFP)

Lyon va-t-elle boycotter le Mondial de football 2022 ?

De nombreuses grandes villes françaises refusent de diffuser la coupe du monde de football au Qatar. Le maire de Lyon n'a pas tranché. L'adjointe aux sports, si. Ou presque.

Marseille, Bordeaux, Lille, Strasbourg, Nancy, Reims, Rodez.... la liste des villes qui n'installeront pas d'écran géant (ou de fan-zone) et ne diffuseront pas les matchs de la coupe du monde de football, disputée du 20 novembre au 18 décembre prochain au Qatar, s'allonge de jour en jour.

Dernière en date, et pas des moindres, Paris qui rejoint le mouvement de boycott du Mondial 2022.

Interrogé par l'AFP, l'adjoint en charge du sport de la capitale, Pierre Rabadan, explique que "pour nous, il n'a pas été question d'installer des zones de diffusion des matchs pour plusieurs raisons : la première, c'est les conditions de l'organisation de cette Coupe du monde, tant sur l'aspect environnemental que social, la seconde, c'est la temporalité, le fait que ça ait lieu au mois de décembre", pour qui "ce modèle de grands événements va à l'encontre de ce que [Paris] souhaite organiser".

Lyon est l'une des dernières grandes villes à ne pas avoir tranché... Enfin presque, puisque l'adjointe aux sports a tweeté dans le sens d'un boycott. Tweet qu'elle a effacé peu de temps après.


"La Coupe du monde au Qatar est un scandale"
Julie Nublat-Faure, adjointe en charge des sports de la Ville de Lyon


Lundi 3 octobre, Julie Nublat-Faure, adjointe en charge des sports de la Ville de Lyon, a publié un tweet. Pour elle, la ville de "Lyon ne souhaite ni relayer, ni promouvoir, ni s'associer à un tel événement par l'organisation de fan zones ou l'installation d'écrans géants."

L'adjointe justifie sa position par le fait que la Coupe du monde au Qatar est "un scandale sur le plan social, éthique et écologique".

Le tweet, effacé, de l'adjointe aux sports de la Ville de Lyon
Capture d'écran du tweet, effacé, de l'adjointe aux sports de la Ville de Lyon (@Tribune de Lyon)

Le tweet, retrouvé par nos confrères de Tribune de Lyon,  a été effacé un peu moins d'une heure après sa publication.

Lyon Capitale a sollicité la mairie de Lyon, lundi 3 octobre, pour connaître la position qu'elle tenait officiellement sur le sujet. Pour l'heure, aucune réponse ne nous a été apportée.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut