Piscine du Rhône (centre nautique Tony-Bertrand) © Tim Douet

Lyon: la colère des agents de piscine, en grève tous les samedis du mois de mai

Suite à la suppression d'une prime saisonnière, les agents de piscine de la Ville de Lyon annoncent se mettre en grève tous les samedis du mois de mai.

Des samedis sans piscine à Lyon ? C'est ce qu'annoncent les agents des sports de la Ville de Lyon dans un communiqué. En cause: la suppression d'une prime saisonnière. Le ton est donné du côté des agents, en colère, ils ont parodié l'affiche du film "Les Dents de la Mer" de Steven Spielberg pour illustrer leur communiqué. Grégory Doucet, le maire de Lyon, y est présenté en grand requin blanc. En guise de titre: "Les dents du maire, la première victime : les agents".

Affiche accompagnant le communiqué de la CGT.

Avec l'arrivée du soleil et de l'été, les Lyonnais sont nombreux à se rendre dans les piscines municipales. Alors, la ville engage des travailleurs saisonniers pour renforcer les équipes. Une surcharge de travail pour les agents de la ville, maîtres-nageurs ou agents techniques, qui doivent former ces nouveaux arrivants.

Une prime de 40€ à 250€ par agent

À l'origine, certains agents étaient alors moins bien payés que les contractuels embauchés pour la saison. C'est après un coup de poing sur la table des maîtres-nageurs en 2020 que les choses bougent. La Ville de Lyon instaure une prime saisonnière pour compenser financièrement les agents des piscines. Une prime de 40€ à 250€ par travailleur. Une compensation financière bienvenue qui venait récompenser la charge de travail des agents, plus dense pendant la saison d'été, avec le nombre de visiteurs qui explose.

Une prime saisonnière supprimée par la Ville

Mais, cette année, la Ville de Lyon a décidé de supprimer cette prime. "Cela n'est pas acceptable", indique la CGT. Pour les agents, après deux années de "galère de protocole sanitaire à tout va" et la fermeture de la piscine de Gerland en plein été, c'en est trop: "Tant d’efforts et de bonne volonté pour assurer un service public de qualité, pour, au bout du compte, une perte de revenus".

Pas de piscine les samedis de mai

Accompagnés par la CGT, les agents sont vent debout. Ils ont déposé des préavis de grève pour tous les samedis du mois de mai. Mauvaise nouvelle pour les Lyonnais qui ont l'habitude d'être au rendez-vous dans les piscines durant ces week-ends printaniers. L'objectif: faire réagir la ville et récupérer leur prime saisonnière. "C'est une prime sur laquelle les agents comptaient", assure Aurélien Scandolara, représentant CGT.

Aurélien Scandolara espère que toutes les piscines municipales seront fermées les samedis du mois de mai: "L'objectif ce n'est pas de faire grève juste à la piscine du Rhône et que les gens se reportent sur d'autres piscines". La semaine prochaine, un rendez-vous est prévu pour négocier le préavis de grève. Les agents espèrent l'obtenir, pour "éviter d'aller jusqu'à bloquer les sites".

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut