Les drapeaux de la ville de Lyon, de Fourvière (au fond) et de la vierge Marie était de sortie dans le cortège de l’extrême droite, amis pas de signe de la banderole Lugdunum suum avant l’arrivée à Fourvière. (Photo de OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Lyon : l'un des organisateurs de la procession des identitaires convoqué devant le tribunal

L'un des organisateurs de la marche aux flambeaux du 8 décembre dernier, membre du groupe d'extrême-droite Les remparts, est convoqué devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Jeudi 8 décembre, soir de Fête des Lumières, près de 300 personnes associées à la mouvance identitaire défilaient à Fourvière à l'occasion d'un procession, pourtant interdite par la préfecture. Ce mercredi 14 décembre, le parquet de Lyon a fait savoir à nos confrères du Progrès que l'un des organisateurs de la marche sera convoqué devant le tribunal correctionnel le 21 mars 2023.

Un cadre des Remparts

Le concerné avait pris la parole au micro et devant la presse lors de la procession, se présentant comme l'un des cadres de l'association d'extrême-droite "Les remparts".

Pour rappel, si la marche baptisée "Lugdunum suum" avait été interdite par un arrêté préfectoral, les militants avaient tout de même défilé sous le regard des policiers encadrant le parcours. La préfecture avait justifié cette non-intervention par la topologie étroite des lieux et la densité de foule présente à l'occasion de la Fête des Lumières.

Lire aussi : Lyon : pourquoi la procession des identitaires à Fourvière n’a pas été stoppée 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut