Lyon : Collomb défend ardemment l'Anneau des sciences, autoroute urbaine

Alors qu'il doit faire face à des accusations de "Greenwashing" avec son projet de végétalisation à la place des voies de bus et emplacement cyclables, Gérard Collomb assure la promotion de l'Anneau des sciences, une autoroute urbaine qui doit clôturer le périphérique de Lyon.

Difficile pour le maire de Lyon Gérard Collomb de convaincre de sa conversion "verte". Depuis plusieurs semaines, toutes tentatives de récupération écologique se soldent par un échec, voire polémiques cinglantes. Ses actions pour le climat à Lyon sont restées assez timides (lire ici). L'élu a ensuite déclenché la polémique avec son projet de végétalisation de la rue Édouard Herriot, en supprimant les couloirs de bus et emplacements dédiés aux cyclistes sans trop nuire à la place de la voiture (lire ici). Face aux nombreuses critiques et accusations de mener une opération de "Greenwashing à 600 000 euros", la ville a ensuite précisé que l'initiative pouvait évoluer.

Le maire relance la bataille de l'Anneau des sciences

Néanmoins, reste un point sur lequel Gérard Collomb aura du mal à afficher un visage plus "vert" : l'autoroute urbaine de l'anneau des sciences, deux fois 14 kilomètres à l'ouest, destinée à boucler le périphérique de Lyon autour de 2030. Le projet estimé entre 3 et 10 milliards selon le financement, en partie enterré, serait accompagné de sept échangeurs parfois prévus à la place de zones boisées autour de Lyon (voir les plans et parcours ici). Gérard Collomb mise sur les évolutions technologiques, espérant qu'en 2030 les voitures soient plus propres grâce à l’électricité ou l'hydrogène. Un espoir qui omet que près de la moitié des particules fines sont émises par le freinage, les pneus et l'usure de la route et qui ne règle pas la question de la construction des voies extérieures sur des zones boisées à proximité d'habitations, voire d'un éco-quartier et d'une maternité à Saint-Genis-Laval. En l'espace de deux jours, Gérard Collomb a milité ardemment une nouvelle fois pour la construction de l'Anneau.

Mercredi, lors de la pose de la première pierre du nouveau bâtiment de l'EM Lyon (lire ici), le maire a ainsi lancé : "L'école sera située à Gerland en face de la Confluence. Deux quartiers nouveaux qui vont aller de l'avant. La desserte est extraordinaire ici. Je rappelle que l'Anneau des sciences, que nous promouvons, passe près d'ici. Il porte bien son nom puisqu'il connecte toutes nos cités universitaires, d'ici jusqu'à la Doua". Jeudi lors des 50 ans de Lyon Parc Auto, Gérard Collomb a rappelé encore une fois qu'il "fallait construire l'Anneau des sciences". Le message est donc bien lancé, pas sûr qu'il soit bien reçu dans une ville qui connait une forte mobilisation citoyenne autour de la question climatique.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut