Bruno Bernard, le nouveau président vert de la Métropole multiplie les gages à l’égard du tissu économique © Antoine Merlet

Lyon : Bruno Bernard veut “un Noël sans Amazon”

Le président de la métropole de Lyon figure parmi les signataires d'une pétition demandant de ne pas utiliser le géant du commerce en ligne pour les fêtes de Noël. 

Bruno Bernard le président de la métropole de Lyon a signé une pétition lancée ce mardi 17 novembre demandant de ne pas utiliser la plateforme Amazon pour Noël. “Cher Père Noël, cette année, nous prenons l’engagement d’un #NoëlSansAmazon” ,écrivent les signataires parmi lesquels ont retrouve le maire de Grenoble Eirc Piolle, la maire de Paris Anne Hidalgo, le réalisateur Cyril Drion, le comédien François Morel ou encore le dessinateur Philippe Geluck.

“En 2020, chaque jour, l’urgence sociale et écologique s’est rappelée à nous. La crise sanitaire que nous traversons a déjà eu des conséquences dramatiques en France : des milliers d’emplois ont disparu, le chômage atteint 9 % et un million de personnes ont basculé dans la pauvreté. Cette situation inédite est la conséquence directe de nos modes de production, mondialisés, et de notre consommation de ressources naturelles, déraisonnée. Pour sortir de cette crise, il nous faut retrouver deux choses : notre souveraineté nationale et européenne, et notre esprit de solidarité. C’est promis, Père Noël : à partir de maintenant, nous allons tous faire plus d’efforts”, est-il écrit dans cette pétition.

Et d'ajouter : “Nous ferons sans. Sans cette entreprise prédatrice des emplois (1 emploi créé chez Amazon, c’est entre 2,2 et 4,6 emplois détruits sur nos territoires), prédatrice du commerce, prédatrice des terres (en comptant les entrepôts Amazon actuellement en projet, l’entreprise occupera à elle seule 2 000 000 m2 de terres en France, soit l’équivalent de 185 terrains de football !), prédatrice des aides publiques, utilisatrice des infrastructures publiques sans participer à leur financement”.

Les signataires appellent ainsi à privilégier les commerces de proximité, ceux des centres-villes et des centres-bourgs en passant ci-possible par  “le click & collect”. Ils demandent enfin des lois “interdisant la construction de nouveaux entrepôts géants”, comme c'est le cas près de Lyon (lire ici), et “qui mettent fin à la concurrence déloyale et à l’injustice fiscale entre les mastodontes du numérique et les commerces physiques et de proximité.”

16 commentaires
  1. Limas69 - mar 17 Nov 20 à 11 h 47

    J'ai bien peur que cette initiative, certes louable, ne serve à rien. Au mieux Amazon ne s'implantera pas en France et les clients continueront à commander des articles qui seront expédiés depuis l'étranger ! Vive la mondialisation !

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mar 17 Nov 20 à 12 h 11

      Où que soient les entrepôts, si personne n'achète chez Amazon, ça résout le problème au niveau global.

      (mais c'est oublier la mécanique du "prix moins cher", qui fait que les humains mangent des saloperies, consomment des saloperies, qui en plus viennent du bout du monde, même en achetant chez certains petits commerçants du coin ou grandes surfaces).

      Le prix,
      c'est ça aussi le piège de l'utilisation de monnaie qui mène l'humanité dans le mur.

      Signaler un commentaire inapproprié
    2. Michel Raffin - mar 17 Nov 20 à 18 h 11

      Amazon est déjà implanté en France.......

      Signaler un commentaire inapproprié
  2. raslebol69 - mar 17 Nov 20 à 12 h 30

    Sur le principe on ne peut qu'être en accord avec Bernard, mais dans la pratique le client qui s'aperçoit que le même article (par exemple en bricolage ou jardinage) est parfois 15 ou 20% moins cher sur Amazon que dans les magasins des grands groupes (Castorama, Leroy Merlin...) il n'hésite pas (et souvent ce genre d'article ne se trouve pas dans les petits commerces de proximité). L'habitude étant prise le client achète de plus en plus en ligne (même lorsque le prix est identique).

    Modéré
    1. Limas69 - mar 17 Nov 20 à 16 h 54

      Alors, il faudrait que les "entrepôts" d'Amazon qui assurent ces ventes soient fiscalement considérés comme les autres magasins !

      Signaler un commentaire inapproprié
  3. Michel Raffin - mar 17 Nov 20 à 18 h 13

    Amazon c'est beaucoup de cartons et le carton est une matière très inflammable.

    Signaler un commentaire inapproprié
  4. noisette - mar 17 Nov 20 à 18 h 23

    Je vais donc privilégier mes commandes sur Amazon.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mar 17 Nov 20 à 18 h 30

      😀
      Rien de vaut les rebelles qui par leur comportement, enrichissent toujours plus les milliardaires...

      Signaler un commentaire inapproprié
  5. Pije - mar 17 Nov 20 à 18 h 47

    Arrêtez de faire de la publicité gratuite à ce géant en citant à tout bout de champ son nom.

    Cela vaut aussi pour nos élus !!!

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mar 17 Nov 20 à 19 h 11

      Et vous pensez que si on ne parle pas de cette société pour contrer son pouvoir, ça va empêcher cette même société d'exister alors qu'elle diffuse comme jamais des publicités sur tous les écrans publicitaires télé ?
      😀

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Pije - mer 18 Nov 20 à 18 h 53

        Non mais citer son nom sans cesse lui fait de la publicité gratuite
        C'est vrai que pour vous c'est bien puisqu'il n'y a pas d'argent de ce geste si j'ai compris votre logique
        Je suis presque certain que vous allez me dire que je suis un ignare, pas grave j'ai l'habitude.

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Abolition_de_la_monnaie - mer 18 Nov 20 à 19 h 14

          Libre à vous de vous qualifier d'ignare (sur quel sujet?), toujours est-il que je n'ai rien compris à votre remarque sur "il n'y a pas d'argent de ce geste". 🙁

          Signaler un commentaire inapproprié
          1. Pije - mer 18 Nov 20 à 19 h 31

            Le fait de citer sans cesse le nom de cette entreprise mondiale est un geste "gratuit" puisque les gens qui le font ne sont pas dans une action qui leur rapporte ou qui leur fait perdre de l'argent : bref c'est un don de leur part
            Par contre c'est un gain pour l'entreprise qui voit son nom cité à tout bout de champ.

    2. Daniel lacroix - jeu 19 Nov 20 à 13 h 36

      Ca fait longtemps qu'on a pas autant parlé de ce site. Cet appel au boycott ressemble de plus en plus à un bad buzz bien orchestré.
      Quand on sait que la 1ere mesure des écologistes à la Métropole a été d'augmenter leur salaire de 1000euros, on peut se poser des questions sur leurs réelles motivations.

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 19 Nov 20 à 13 h 47

        Ouais, tout ça c'est un complot ! Même que s'ils se sont auto-accordés une augmentation de salaire, c'est pour mieux acheter ailleurs qu'Amazon parce qu'ailleurs, c'est plus cher !
        rôôô les égoïïïïstes ! 😀

        La monnaie, cet outil qui n'amène pas du tout à la guerre... 🙂

        Signaler un commentaire inapproprié
  6. Daniel lacroix - mer 18 Nov 20 à 19 h 48

    Bonne initiative! (perso je n'ai jamais rien acheté sur ce site, si même sur internet en général).
    Il faudrait aussi que eelv demande un Noel sans twitter, youtube, facebook et compagnie, pour leur pollution monstrueuse qui va bientôt dépasser celle des avions et des voitures.
    Mais les "écologistes" français étant des accros des réseaux sociaux, ne rêvons pas trop...

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut