Bruno Bernard, président vert de la Métropole de Lyon © Antoine Merlet

Lyon : Bruno Bernard veut “un Noël sans Amazon”

Le président de la métropole de Lyon figure parmi les signataires d'une pétition demandant de ne pas utiliser le géant du commerce en ligne pour les fêtes de Noël. 

Bruno Bernard le président de la métropole de Lyon a signé une pétition lancée ce mardi 17 novembre demandant de ne pas utiliser la plateforme Amazon pour Noël. “Cher Père Noël, cette année, nous prenons l’engagement d’un #NoëlSansAmazon” ,écrivent les signataires parmi lesquels ont retrouve le maire de Grenoble Eirc Piolle, la maire de Paris Anne Hidalgo, le réalisateur Cyril Drion, le comédien François Morel ou encore le dessinateur Philippe Geluck.

“En 2020, chaque jour, l’urgence sociale et écologique s’est rappelée à nous. La crise sanitaire que nous traversons a déjà eu des conséquences dramatiques en France : des milliers d’emplois ont disparu, le chômage atteint 9 % et un million de personnes ont basculé dans la pauvreté. Cette situation inédite est la conséquence directe de nos modes de production, mondialisés, et de notre consommation de ressources naturelles, déraisonnée. Pour sortir de cette crise, il nous faut retrouver deux choses : notre souveraineté nationale et européenne, et notre esprit de solidarité. C’est promis, Père Noël : à partir de maintenant, nous allons tous faire plus d’efforts”, est-il écrit dans cette pétition.

Et d'ajouter : “Nous ferons sans. Sans cette entreprise prédatrice des emplois (1 emploi créé chez Amazon, c’est entre 2,2 et 4,6 emplois détruits sur nos territoires), prédatrice du commerce, prédatrice des terres (en comptant les entrepôts Amazon actuellement en projet, l’entreprise occupera à elle seule 2 000 000 m2 de terres en France, soit l’équivalent de 185 terrains de football !), prédatrice des aides publiques, utilisatrice des infrastructures publiques sans participer à leur financement”.

Les signataires appellent ainsi à privilégier les commerces de proximité, ceux des centres-villes et des centres-bourgs en passant ci-possible par  “le click & collect”. Ils demandent enfin des lois “interdisant la construction de nouveaux entrepôts géants”, comme c'est le cas près de Lyon (lire ici), et “qui mettent fin à la concurrence déloyale et à l’injustice fiscale entre les mastodontes du numérique et les commerces physiques et de proximité.”

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut