Photo d’illustration : PHILIPPE HUGUEN / AFP

Loire. Une nourrice en détention provisoire après la mort d'un bébé

Fin juillet, un bébé décédait à l'hôpital après avoir été gardé par sa nourrice. Selon Le Progrès, l'autopsie a confirmé un syndrome du bébé secoué.

Les médecins le craignaient, l'autopsie l'a confirmé. Une petite fille de quelques mois décédée fin juillet aurait été victime du syndrome du bébé secoué, selon nos confrères. Déposée le matin par sa mère chez sa nourrice à L'Horme (Loire), le bébé allait alors très bien, comme en témoignerait une vidéo filmée par la maman et envoyée au papa. À 17 heures, la petite fille, est transportée en urgence à l'hôpital, sur une alerte de la nourrice. Elle y décède quatre jours plus tard.

Syndrome du bébé secoué

Le parquet de Saint-Etienne ayant ouvert une information judiciaire "pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", une autopsie a confirmé des soupçons formulés par les médecins au vu des symptômes : le bébé aurait été secoué. D'abord auditionnée et placée en garde à vue, la nourrice a réfuté toute responsabilité dans la mort de l'enfant. Elle a été mise en examen et placée en détention provisoire cette semaine.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut