photo-2

Les rives de Saône : une ouverture et des travaux pas finis

Quinze kilomètres de promenade piétonne entre Ainay et Rochetaillée-sur-Saône seront ouvertes à partir de ce dimanche 1e septembre. Seulement la partie située entre la passerelle du palais de Justice jusqu'au quai Gillet n'est pas terminée. Les crues qu'a connu la Saône ont ralenti les travaux cet hiver. Pour le moment ce sera donc « rives de Saône » sans les Lyonnais.

photo-2 ()

Le Grand Lyon poursuit ainsi sa politique des reconquêtes des fleuves, initiée sous le précédent mandat de Gérard Collomb. Après les berges du Rhône, les rives de la Saône. Deux projets qu'il fallait différencier, tant les deux cours d'eau sont dissemblables. La séquence, au cœur de Lyon non finie, devrait être livrée fin octobre.

Un projet pour la famille et les sportifs

Globalement le résultat est réussi, le projet proposant un aspect familial et ludique, conforme à la « personnalité » de la Rivière et son histoire. En revanche pas de péniches restaurants-café. Pour le côté festif c'est raté, il s'agit d'une invitation à la promenade ou à la course à pied pour les sportifs. Autour de cette voie de navigation qu'est la Saône, l'objectif était de mettre en valeur ses différents atouts patrimoniaux, environnementaux ou même sportifs. Des pontons pour les pêcheurs sont ainsi placés un peu partout tout au long des rives.

Les œuvres d'art, signatures du projet

Le projet rives de Saône est également marqué par la présence, tout au long du parcours, d'œuvres d'art. Celles-ci s'intègrent au paysage dans sept séquences spécifiques, en lien avec l'histoire et la typologie du lieu.

Ainsi Pablo Reinoso avec son œuvre Nouages imite les cordages de bateaux pour en faire des bancs, s'immisçant dans les niches situées sous les doubles escaliers. Un peu plus loin à la pointe de l'île Barbe, le Belvédère de Jean-Michel Othoniel. Celui-ci signe une œuvre sans surprise mais empreinte d'une vraie féerie avec ses verrerie de Murano. A Rochetaillée-sur-Saône, en référence à la légendaire météorite venue tailler la roche, l’œuvre la Génialithe aura certainement un vif succès auprès des plus jeunes : objet à escalader avec des pentes comme des toboggans.

Un argument de campagne ?

Capture d’écran 2013-08-30 à 20.00.25 ()

©pierre-Antoine Pluquet

La fin totale des travaux de cette première phase va coïncider avec l'arrivée de la campagne pour les municipales en mars 2014. Un projet qui devrait peser dans le bilan de cette mandature. Malgré le retard dû aux crues de cet hiver, l'ouverture est maintenue et le Grand Lyon espère profiter des derniers beaux jours de l'été pour séduire les habitants. En 2008, l'équipe de Collomb avait déjà capitalisé sur le projet fini des berges de Rhône : avant même son inauguration, les Lyonnais avaient envahi le site. Difficile de renouveler le même pari une seconde fois.

Ouverture le 1e septembre. Le programme détaillé sur http://www.lesrivesdesaone.com/vos-rives/ouverture

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut