Les Atelières : Muriel Pernin sent une “dynamique positive”

La fondatrice des Atelières affirme recevoir des propositions de soutien financier de toute la France.

Depuis l’annonce des difficultés financières et le lancement d’une souscription, Muriel Pernin, la fondatrice des Atelières, ne touche plus terre. Elle passe de réunion en réunion et répond à "des centaines de mails et de messages". Le temps est à l’action pour elle. "Il y a une vraie dynamique très positive en route. On ressent un véritable élan de solidarité autour de notre projet", affirme Muriel Pernin, qui assure recevoir des propositions de soutien financier "de partout en France, de patrons, d’ouvriers et d’artistes".

Le 21 mars, elle tiendra une assemblée générale pour présenter les résultats financiers de l’année et les perspectives de la société de corseterie devant les anciens associés et les nouveaux. La BPI France, qui reste pour l'instant sur la réserve, attend cette présentation avant de se prononcer sur son éventuel soutien. Si toutes les conditions sont réunies, elle affirme qu'elle "contribuera à un plan de financement en accordant sa garantie aux prêts accordés par les établissements bancaires, le cas échéant à hauteur de 70 %".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut