Gaël Perdriau, le maire LR de Saint-Etienne @JACQUES DEMARTHON / AFP

Le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau ne se mettra pas en retrait de ses mandats

Au lendemain de sa garde-à-vue à Lyon dans le cadre de l’affaire de chantage politique à la vidéo intime dans laquelle il est visé, le maire LR de Saint-Étienne Gaël Perdriau, par la voix de son avocat, a assuré qu’il resterait à son poste. 

Lâché par sa famille politique, qui a entamé une procédure d’exclusion contre lui, pressé par des élus locaux de se mettre en retrait de ses fonctions de maire et de président de la Métropole de Saint-Étienne, Gaël Perdriau se tient droit dans la tempête. Mercredi 14 septembre, au lendemain de sa garde-à-vue à Lyon, qui aura duré 3h30, l’élu LR, par la voix de son avocat Me Ingrain a assuré qu’il ne se mettrait pas en retrait de ses mandats politique. 

Lire aussi : 

"La présomption d’innocence justifie qu’il reste en place"

"Il peut assurer sa défense en restant maire de la ville. S’agissant de sa mise en retrait, en termes judiciaires aujourd’hui, il n’y a aucune raison qui lui impose de se mettre en retrait. Je dirais même qu’en termes judiciaires aujourd’hui, le principe de la présomption d’innocence justifie qu’il reste en place", a explique Me Ingrain au micro de RTL mercredi soir. 

Une posture également adoptée par son directeur de cabinet Pierre Gauttieri, qui est lui aussi visé par la plainte de l’ex-premier adjoint de Saint-Étienne Gilles Artigues, qui les accuse, eux et plusieurs autres personnes, de l’avoir fait chanter à l’aide d’une vidéo intime tournée à son insu. "Ni le maire ni moi-même ne sommes les commanditaires de cette vidéo", a dit le directeur de cabinet dans un entretien diffusé mercredi sur la chaine de télévision locale TV7. "Je suis serein par rapport à la suite des événements".

Pour aller plus loin : 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut