Le joueur de l’Asvel Elie Okobo. (Photo de PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Villeurbanne : l’Asvel se relance en s’imposant à la dernière seconde contre Monaco

Dans le match d’Euroligue opposant les deux seuls clubs évoluant dans le Championnat de France, les Villeurbannais ont eu le dernier mot (85-84), grâce à un panier au buzzer venu conclure une rencontre animée. L’Asvel se relance et revient dans le top 8 européen. 

Les joueurs de l’Asvel se sont battus jusqu’au bout vendredi 26 novembre pour endiguer leur série de trois défaites consécutives. Toujours minée par les blessures, de David Lighty, Antoine Diot, Victor Wembanyama et Rayma Morgan, auxquels s’ajoutaient les absences de Paul Lacombe appelé en équipe de France et de deux joueurs encore à l’isolement après leurs tests positifs au Covid-19, l’Asvel était loin de partir favorite. 

Pourtant, dès les premières minutes de la rencontre les Villeurbannais ont pris le match à leur compte, faisant preuve d’adresse en attaque et d’une bonne défense derrière. Après un petit temps d’adaptation, les Monégasques sont finalement revenus dans la partie et à la fin du premier quart temps les deux équipes n’étaient ainsi séparées que d’un point, 22-21 pour l’Asvel.

Un tir du milieu de terrain, au buzzer

En arrivant à la pause, les hommes de TJ Parker avaient réussi à se détacher de 8 points, mais les Monégasques sont revenus à égalité à la fin du 3e quart temps (62-62), avant un combat de tous les instants dans la dernière manche. Monaco a même mené 81 à 78 avant finalement d’être crucifié à la dernière seconde par un tir au buzzer, venu du milieu de terrain, de Howard. 

Cette victoire à l'extérieur permet l’Asvel de revenir dans le top 8 européen, avec sept victoires et cinq défaites

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut