Communay doit construire 57 logements sociaux d’ici 2025. © iStock

La Préfecture du Rhône engage la création de 57 logements sociaux à Communay

Ce lundi, la préfète et le maire de Communay se sont engagés par un contrat de mixité sociale à construire 57 logements sociaux d'ici 2025.

Située à 15 kilomètres au Sud de Lyon, Communay est une collectivité de 4 000 et quelques habitants. L'année passée, elle a été pointée du doigt comme 42 autres communes du Rhône pour son manque de logements sociaux. La loi SRU impose en effet un seuil minimal de 25% de baux sociaux. Une obligation applicable aux communes de plus de 3 500 habitants dès lors qu'elles se situent dans une agglomération urbaine. Lundi 25 mars, sur proposition de la préfète du Rhône, le mairie de Communay a donc signé un contrat de mixité sociale l'engageant à créer 57 logements sociaux d'ici 2025.

Lire aussi : Logements sociaux : neuf villes du Rhône vont perdre leurs compétences d’urbanisme

Une décision nécessaire dans le contexte de crise du logement actuel. Au niveau local comme national, la production de logement est au ralenti. Qui plus est, le nombre de demandeurs de logements sociaux est en hausse. En 2023, 100 000 demandes étaient actives dans le Rhône. Un phénomène qui n'épargne pas Communay dont le taux de tension a doublé, avec un logement social attribué pour cinq demandes en 2022.

De 16 à 25% de logements sociaux

Fin 2023, Communay comptait 16,23% de logements sociaux sur les 25% nécessaires. En conséquence, la préfecture avait donné trois ans à la commune pour construire 51 logements sociaux. Un objectif difficile à atteindre pour une municipalité de cette taille. C'est pourquoi le contrat de mixité sociale est apparu comme la solution pour accompagner le maire de la commune dans la réalisation de cette mission. Cet outil permet notamment d'identifier les opérations à mener et les leviers à activer.

Il prévoit finalement la construction de 57 logements sociaux grâce à l'investissement de nombreux acteurs. "Le contrat de mixité sociale de Communay se veut ambitieux dans les engagements pris entre l’État, la commune, la communauté de communes du Pays de l’Ozon, l’établissement public foncier de l’Ouest rhodanien , ABC HLM et les bailleurs sociaux". Un suivi de la production est d'ailleurs prévu via des réunions en comité régulier. Un système utilisé depuis 2017 qui fonctionne, selon la préfecture. "Cette démarche partenariale a produit des résultats puisqu'elle a permis de lever l'arrêté de carence de sept communes".

"Cette démarche partenariale a produit des résultats puisqu'elle a permis de lever l'arrêté de carence de sept communes".
Préfecture du Rhône
Tweet

Les engagements pris dans le contrat de mixité sociale reposent sur plusieurs axes. Notamment, la commune devra modifier son plan local d'urbanisme en adéquation. Il lui faudra également lancer une étude sur la mobilisation du parc privé dans son centre-ville ou encore maintenir les subventions du logement social. De son côté, l'Etat s'engage à accompagner au mieux la municipalité. Il lui apportera par exemple ses conseils et expertises en matière d'urbanisme et d'aménagement.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut