Jean-Michel Aulas a quitté la présidence de l’Olympique lyonnais, passant la main à John Textor. (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Jean-Michel Aulas en négociations exclusives pour le rachat de la LDLC Arena

Dans un communiqué de presse, OL Groupe a indiqué que Jean-Michel Aulas, via son entreprise familiale Holnest, est entré en négociations exclusives pour le rachat de la LDLC Arena.

C'était dans les tuyaux depuis de nombreuses semaines déjà. Jean-Michel Aulas devrait bien être le nouvel acquéreur de la LDLC Arena, salle multi usage construite juste à côté du Groupama Stadium de Décines. L'ancien président de l'Olympique Lyonnais s'était dit intéressé ces derniers mois par le rachat de la salle qui accueille notamment les matchs d'Euroligue de l'Asvel. Salle dont il avait été à l'initiative de la construction lorsqu'il était à la tête du club rhodanien.

Dans un communiqué de presse publié ce mardi 2 avril, OL Groupe indique que "des discussions exclusives et confidentielles ont été engagées avec la société Holnest (family office détenue notamment par Jean-Michel Aulas) en vue de la cession de la totalité des actions de la société OL Vallée Arena (société exploitante de la LDLC Arena)".

La salle vendue 180 millions d'euros ?

Autrement dit, Aulas est désormais le seul en lice pour racheter la salle de Décines, alors que Tony Parker, président de l'Asvel, avait jeté l'éponge il y a quelque temps. Cette période de négociations exclusives s'étendra jusqu'au 31 mai 2024. D'ici là, les deux parties devraient trouver un terrain d'entente pour la vente de la salle qui peut accueillir jusqu'à 16 000 spectateurs en configuration concert. John Textor avait évoqué le prix de 180 millions d'euros pour la vente de l'enceinte qui pourrait se négocier autour de 160 millions d'euros.

A lire aussi : Près de Lyon, la LDLC Arena bientôt rachetée par Jean-Michel Aulas ? 

"Le projet de cession de cet actif s'inscrit dans le cadre de la stratégie développée par Eagle Football, notamment le recentrage sur les activités de football masculin" poursuit le communiqué de presse. John Textor, propriétaire de l'OL depuis le départ de JMA, avait déjà vendu sa section féminine à la milliardaire américaine Michele Kang, ainsi que sa franchise américaine OL Reign.

OL Groupe change de nom

En plus de cette communication sur la vente prochaine de la LDLC Arena, l'OL a indiqué qu'OL Groupe avait changé de nom. Désormais, la société s'appelle Eagle Football Group, pour coller au nom de la holding Eagle Football, structure qui chapeaute les activités du propriétaire John Textor au sein des autres clubs de la galaxie Eagle (Botafogo, Molenbeek et Crystal Palace). "L'Olympique Lyonnais, club de football, propriété d'Eagle Football Group, conserve son nom historique" précise tout de même le communiqué de presse.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut