Incendie rue Romarin : 1 blessé grave, 27 habitants évacués

Un incendie très virulent s'est déclenché ce jeudi matin, peu avant 6h, au 10 de la rue Romarin à Lyon 1er. Un homme a été retrouvé gisant sur la chaussée. Les voisins ont dû être évacués.

"Des flammes de plusieurs mètres de haut, un appartement de 50 mètres carrés détruit par le feu." 65 sapeurs-pompiers et quinze véhicules de secours ont été envoyés ce jeudi matin, à 5h41, au 10 de la rue Romarin (Lyon 1er), raconte le capitaine des pompiers, Christophe Serre, officier de communication du SDIS 69. À leur arrivée, les soldats du feu ont découvert un homme "d'une quarantaine d'années" gisant sur la chaussée, gravement brûlé et blessé. Il aurait sauté par la fenêtre de son logement, "d'une hauteur de dix à douze mètres", pour échapper aux flammes. La victime a été immédiatement conduite à l'hôpital.

Les pompiers ont placé deux lances à incendie, une dans l'escalier et l'autre par la fenêtre pour venir à bout des flammes. Le feu a été éteint une heure et demie après environ, vers 7h15. Ils ont déblayé un maximum de déchets, des meubles en bois principalement. Ils ont bloqué la rue, impraticable depuis 6h.

L'ensemble de l'immeuble a été évacué grâce notamment à deux habitants qui se sont portés volontaires pour aller frapper à la porte de leurs voisins. 27 personnes ont été accueillies dans un bus TCL réquisitionné pour les mettre à l'abri, "des adultes, des jeunes et des enfants" selon les pompiers, le temps de l'intervention.

À 10h30, une quinzaine de pompiers restaient encore sur place. Selon le premier diagnostic des pompiers, la structure de l'immeuble ne serait pas touchée. Les habitants peuvent donc réintégrer leur logement, sauf les voisins directs de l'appartement qui a brûlé. Ces derniers devraient être relogés par les services de la Ville dans la journée. À 10h30, les pompiers faisaient le tour des appartements avec un détecteur de monoxyde de carbone pour savoir si les appartements étaient réintégrables ou non.

à lire également
Près de 350 pompiers professionnels du Rhône sont en arrêt maladie et reprochent à leur direction de ne pas entendre leur souffrance depuis des mois, voir des années, face au manque d'effectif dans les casernes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut