Chaque soir 12 000 lumignons seront allumés à La Roseraie pour éclaire l’oeuvre des Lumignons du Coeur. (Photo : DR)

Fête des Lumières à Lyon : 27 500 lumignons mis en vente pour financer les vacances d’enfants

Les dons récoltés cette année par la vente des Lumignons du coeur, dans le cadre de la Fête des Lumières, seront reversés à l’Armée du Salut afin d’offrir une journée de vacances aux 785 enfants hébergés par la fondation à Lyon. 

Du 8 au 11 décembre, à l’occasion de la Fête des Lumières la Ville de Lyon s’associe cette année à la fondation de l’Armée du Salut à qui elle reversera l’argent récolté via l’opération les Lumignons du coeur. Symbole de la tradition lyonnaise pour le 8 décembre, les petits lampions vendus au prix de 2 euros trouveront une place de choix au bord des fenêtres des Lyonnais et au coeur du parc de la Tête d’Or. 

Chaque soir, 12 000 lumignons seront allumés pour mettre en lumière la fresque créée à la Roseraie à l’aide de 270 bouquets, composés de 3 000 fleurs lumineuses, qui avaient  servi en 2021 à éclairer la place des Jacobins. Au-delà de leur côté esthétique et symbolique pour l’histoire lyonnaise, les lumignons vendus dans une cinquantaine de points de la ville ont surtout un rôle social. 

Comme chaque année les Lumignons du coeur sont vendus au prix de 2 euros. (Photo Hadrien Jame)

Envoyer plus de 700 enfants en vacances

Depuis 2005, leur vente permet chaque année de récolter des dons au profit d’une association. Cette année, la municipalité a fait le choix de s’associer à l’Armée du Salut, un choix loin d’être anodin pour la majorité qui se targue de faire de Lyon une "ville à hauteur d’enfants". Les dons récoltés doivent en effet permettre d’offrir une journée de vacances aux 785 enfants hébergés à Lyon par la fondation. "Nous avons estimé le coût d'une journée de vacances à 70 euros par enfant, ce qui nous amène à avoir un objectif de vente d’environ 30 000 lumignons, pour réunir près de 55 000 euros", explique Sophie Jansen, la représentante de l’Armée du Salut.


"Nous hébergeons à ce jour 785 enfants et le but est de leur permettre de bénéficier d’une journée de vacances, ce qui coûterait environ 70 euros par enfant", Sophie Jansen, porte-parole de l’Armée du Salut


Une opération qui tient particulièrement à coeur à Audrey Henocque, la première adjointe au maire de Lyon. "Le coeur de la Fête des Lumières c’est une fête où l’on se retrouve tous dans l’espace public. Ensemble ça veut dire toutes les populations différentes et pas seulement les personnes qui sont les mieux loties. Nous avons cette envie de partage, de solidarité, c’est quelque chose d’essentiel", confie l’élue écologiste chargée de chapeauter l’organisation de la Fête des Lumières. 

Un besoin de bénévoles

Si le choix de l’association retenue cette année pouvait faire poindre quelques doutes chez certains, Sophie Jansen se veut rassurante. "Dans la conscience collective, il y a peut-être des images qui ne sont pas les bonnes ou qui sont résiduelles ou partielles", mais "la fondation de l’Armée du Salut accueille chaque jour 24 000 personnes en France, dont 1 500 à Lyon".

Plusieurs dizaines de bénévoles sont encore recherchées par l'Armée du salut pour mener l'opération à bien, selon Audrey Hénocque, la première adjointe (à d.) et Sophie Jansen la porte-parole de la Fondation. (Photo Hadrien Jame)

À moins de quinze jours du début de la Fête des Lumières, la fondation cherche encore des commerçants disposés à mettre en vente les lumignons et surtout des bénévoles pour vendre les lumignons et entretenir la fresque solidaire de La Roseraie."On peut donner quelques heures de son temps, il y a un planning pour être bénévole sur des actions concrètes qui vont permettre de vendre un maximum de Lumignons du coeur", fait valoir Audrey Hénocque. En 2021 l'opération avait permis de collecter 35 000 euros pour lutter contre la précarité étudiante.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut