Eric Piolle
Eric Piolle, maire de Grenoble.

Éric Piolle : “Wauquiez insulte les Français et les Rhônalpins”

Dans un communiqué, Éric Piolle a répondu aux propos tenus hier par Laurent Wauquiez après l’annonce du plan gouvernemental de répartition des migrants.

Selon le maire de Grenoble, le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes "insulte les Français et les Rhônalpins lorsqu’il voit en eux des personnes repliées et hostiles à l’accueil de ces familles réfugiées".

"Loin de ses dérives outrancières, partout sur le territoire, notamment à Grenoble, les Français ont démontré que, chacun avec leurs moyens, ils sont prêts à se mobiliser pour ces personnes dans la plus grande détresse", estime Eric Piolle.

“Grenoble, terre d’accueil, contribuera avec ses moyens”

La ville de Grenoble a déjà mis en place "une plateforme d’accueil pour recenser les propositions citoyennes, et les mettre en lien avec la société civile mobilisée qui suit les migrants au jour le jour", explique le maire EELV de la ville, qui a aussi indiqué qu’“en réponse aux annonces gouvernementales, Grenoble, terre d’accueil, contribuer[ait] avec ses moyens".

"Nous serons au rendez-vous de la générosité et de l’hospitalité, comme l’ont été avant nous ces générations qui ont bâti Grenoble en accueillant les réfugiés arméniens, algériens, pieds-noirs, chiliens ou espagnols, etc.", a conclu Éric Piolle.

Ce jeudi, Laurent Wauquiez a de son côté estimé que le plan gouvernemental était "une folie". Le président du conseil régional a aussi affirmé qu’il était "contre l’accueil de migrants dans notre région" et qu'il ne se "livrer[ait] pas à une politique d’accompagnement des maires qui veulent accueillir des migrants".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut