rougeole maladie ARS
L’ARS a recensé 150 cas de rougeole en Auvergne-Rhône-Alpes depuis septembre 2023. (© Marina Demidiuk / iStock)

Epidémie de rougeole : 14 nouveaux cas en un mois dans le Rhône

Le département compte désormais 94 cas de rougeole entre le 22 janvier et le 25 juin, mais l'épidémie semble désormais ralentir.

Le nombre de cas de rougeole dans le Rhône est désormais de 98 sur l'année 2024, soit 14 de plus qu'il y a un mois. À titre de comparaison, en 2021 et 2022, un seul cas avait été recensé chaque année dans le département. Si trois foyers épidémiques ont été identifiés en Auvergne-Rhône-Alpes, seul celui du Rhône reste actif aujourd'hui. L'Agence régionale de santé (ARS) ne dénombre toutefois aucun nouveau cas depuis le 25 juin.

"Un malade peut infecter jusqu'à 20 personnes"

Malgré deux semaines d'accalmie, l'ARS recommande ainsi à toutes les personnes nées après 1980, enfants comme adultes, de vérifier leur statut vaccinal. La vigilance est également de mise en cas de symptômes évocateurs de la rougeole. Il s'agit d'une maladie virale très contagieuse, se transmettant par voies respiratoires ou par contact direct. "En l'absence de mesures préventives, un malade peut infecter jusqu'à 20 personnes". Les complications peuvent d'ailleurs survenir à tout âge, mais sont particulièrement préoccupantes chez les femmes enceintes, les enfants de moins d'un an et les personnes immunodéprimées.

Lire aussi : Rougeole : l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes incite à la vaccination

Pour rappel, les symptômes de la rougeole apparaissent environ deux semaines après l'exposition au virus. Ils se caractérisent par une forte fièvre pouvant atteindre les 40 degrés. Mais aussi de la toux, un écoulement nasal, une fatigue générale et les yeux rouges et larmoyants. Par la suite, une éruption cutanée peut se manifester en quelques jours par de petites taches très rouges. Ceux-ci apparaissent d'abord sur le visage (oreilles, front, joues) avant de se propager sur tout le corps. Cette éruption dure environ une semaine.

"La rougeole est une maladie à déclaration obligatoire", rappelle l'ARS dans un communiqué. Les professionnels de santé sont en en effet tenus de lui signaler les cas afin de permettre la mise en place d'un contact tracing efficace et de contrôler la propagation du virus.

Lire aussi : Exposition au musée des Confluences : l’histoire des épidémies, un fléau biologique et social

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut