train
© Tim douet

Drame de Brétigny : les cheminots du Rhône sonnent l'alarme

Alors que la SNCF avance la présence d’une éclisse dans un aiguillage pour expliquer le déraillement du train à Brétigny-sur-Orge, le secteur CGT des cheminots du Rhône réagit. Il attire l’attention sur “l’éclisse qui cache la forêt”.

L'explication factuelle de l'éclisse dans l'aiguillage pour justifier le déraillement de Brétigny-sur-Orge n'est pas suffisante pour le secteur CGT des cheminots du Rhône. Pour eux, le fait que Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, déclenche un examen des éclisses sur toute la France "revient à reconnaître que la surveillance quotidienne est défaillante". "Le secteur CGT de la région de Lyon dénonce depuis plus de deux ans une situation accidentogène sur la région et exige un plan d'urgence", peut-on lire dans le communiqué, qui fait le rappel des derniers accidents autour de Lyon : la destruction d'une perche par un train, le déraillement d'un autre au sud de Lyon Part-Dieu, un risque de collision à Givors à cause d'un manque de communication...

En réponse aux interrogations adressées à la SNCF et aux cheminots, la CGT pointe alors la politique de réduction des coûts de la SNCF, qui "a entraîné un affaiblissement du personnel". Le système de sécurité en pâtirait : "Il y a des opérations de surveillance et de maintenance qui ne sont plus faites." Le secteur CGT des cheminots du Rhône réclame donc une réforme ferroviaire qui résoudrait vraiment ces défaillances, "afin qu'une catastrophe telle que celle de Brétigny ne se reproduise plus jamais".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut