Coronavirus : "des dizaines voire centaines de patients" transférés d'Ile-de-France, quelle est la situation à Lyon ? (graphique)

"Nous préparons des transferts de dizaines voire de centaines de patients (d'Ile-de-France) vers des hôpitaux d'autres régions", a indiqué Olivier Véran, le ministre de la Santé, ce jeudi soir. Alors que le nombre de nouveaux cas augmente en région parisienne. A Lyon, pour l'instant, on est encore loin du pic de novembre.

La situation sanitaire est inquiétante en Ile-de-France où "nous préparons des transferts de dizaines voire de centaines de patients (d'Ile-de-France) vers des hôpitaux d'autres régions", a indiqué Olivier Véran, le ministre de la Santé, ce jeudi soir. Le nombre de nouveaux cas positifs ne cesse d'augmenter en région parisienne ces derniers jours.

Pour l'instant, la situation est différente en région Auvergne-Rhône-Alpes. Le nombre de nouveaux cas est stable depuis début janvier. Le fameux "plateau haut" s'est installé dans les hôpitaux de la région, comme le montre ce graphique ci-dessous.

Dans la région AURA, la tension a été maximale début novembre. A ce moment-là, de nombreux transferts ont dû être effectués de Lyon, de Saint-Etienne ou de Roanne vers d'autres régions moins touchées. La région est moins sous tension actuellement. Il y a, en ce moment, environ quatre fois moins de cas positifs dans la région que début novembre, au pic de l'épidémie en Auvergne-Rhône-Alpes.

En réanimation, on compte actuellement environ 430 patients covid dans la région, contre près de 900 début novembre... pour 559 lits de réanimation pour toutes les pathologies en temps normal... Pour ce qui est des patients hospitalisés des suites du covid, ils sont du nombre de 3000 actuellement dans la région, contre 7200 début novembre au pic.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : le Rhône, le département de la région le plus touché, le point ce jeudi

Faire défiler vers le haut