Service de réanimation de l’hôpital de la Croix-Rousse des Hospices Civils de Lyon (Lyon 4e). @Lionel De Souza _ avril 2020

Coronavirus : de nouvelles annonces ce jeudi, Lyon finalement en alerte maximale ?

D'après les dernières remontées de chiffres, la situation tend à se stabiliser à Lyon. Mais d'après nos confrères de France Inter, la Métropole de Lyon, comme Grenoble, Saint-Etienne et Lille devraient être placées en alerte maximale ce jeudi par le Ministre de la Santé. Avec donc, si cela est confirmé, une fermeture totale des bars à Lyon.

Olivier Véran, le ministre de la Santé, fait un nouveau point sur l'épidémie de coronavirus ce jeudi à 18h. De nouvelles villes pourraient rejoindre Marseille et Paris (où tous les bars sont fermés) en alerte maximale.

"Un quart des grandes métropoles vont basculer à partir de ce samedi en zone alerte maximale,  selon nos informations, c'est-à-dire qu'elles rejoindront le niveau de Paris et Marseille. Cela concerne les villes de Lille, Grenoble, Saint Étienne et Lyon", annonce ce jeudi France Inter.

Les bars bientôt fermés à Lyon ?

Lyon, Saint-Etienne et Grenoble pourraient donc basculer, dans la région, en alerte maximale. Les bars des trois Métropoles devraient ainsi devoir fermer.

Olivier Véran, le Ministre de la Santé, avait prévenu jeudi dernier : "à date (jeudi dernier), il n'y a pas lieu de basculer ces Métropoles (dont Lyon) en zone d'alerte maximale" mais "si la situation venait à se dégrader, nous pourrions être conduits la semaine prochaine de placer ces territoires (notamment Lyon) en zone d'alerte maximale".

A Lyon, pourtant, d'après nos dernières informations recueillies, la situation ne s'est pas spécialement détériorée depuis une semaine dans le Rhône (lire notre analyse ici).

A Lyon, pourtant, cela semble s'être stabilisé

"On a 42 à 44 patients hospitalisés en réanimation (ce mercredi midi), ce qui est à peu près le niveau observé depuis 5 à 7 jours", nous expliquait mercredi midi, le 7 octobre, le directeur des HCL (Hospices civils de Lyon), Raymond Le Moign. Il y a un phénomène de plateau. Le plateau reste élevé mais il ne progresse plus. Il y a un gros turnover de patients, beaucoup d'entrées et de sorties. En charge de travail, ça reste intense. Et c'est une stabilisation à un niveau très haut. Il suffit qu'on est 5 patients en réanimation en plus pour que le système devienne très tendu".

"On oscille entre 29 et 31 % de patients covid en réanimation, on tutoie en permanence ce seuil de 30 %. On atteint des taux d'occupation de lits de réanimation (avec les patients covid et les non covid) entre 90 et 95 % dans les HCL, ce qui est énorme", témoigne Raymond Le Moign.

Dans l'ensemble de la région, 174 patients sont en réanimation ce jeudi matin (8 octobre), contre 123 le lundi 21 septembre, 143 le lundi 28 septembre et 168 le lundi 5 octobre.

Le maire de Lyon ne veut pas de nouvelles mesures restrictives

Bruno Lina, virologue lyonnais et membre du très influent conseil scientifique, a lui aussi fait le point sur la situation lyonnaise ce mercredi midi : "à Lyon, la tendance n'était pas bonne il y a 15-20 jours, la tendance est en train de s'améliorer. On n'a pas de signal qui pourrait nous dire que les choses vont vraiment moins bien. On est dans un état de plateau (à Lyon). Il n'est pas nécessaire à priori d'augmenter les mesures qui sont déjà prises. Il faut rester vigilant, la reprise épidémique peut se faire et si jamais on n'est plus capable de maîtriser la circulation du virus et qu'on voit une augmentation significative du nombre de cas, du nombre d'hospitalisations, et à ce moment-là, il faudra activer des leviers supplémentaires".

Interrogé sur des possibles nouvelles mesures décidées pour Lyon et la Métropole de Lyon ce jeudi, le maire de Lyon Grégory Doucet s'était montré lui aussi assez clair ce mercredi : "pas la peine d'aller plus loin". Au contraire, il prônait l'assouplissement de certaines mesures (lire ici). Pas sûr du tout qu'il soit entendu. Réponse vers 18h...

Lire aussi : Coronavirus : le maire de Lyon ne veut pas de nouvelles mesures restrictives

2 commentaires
  1. La_France_Peinarde - jeu 8 Oct 20 à 12 h 21

    Mais qu’on passe en alerte max et qu’on cesse ces petites mesures pour enfin prendre le taureau par les cornes, et faire fléchir au plus vite les contaminations pour sauver le plus possible l’activité économique et sociale. C’est pas avec l’angélisme de Grégory Doucet que l’on combat une épidémie de cette envergure. L’autodiscipline n’est pas dans notre culture. On ne va pas changer les gens d’un coup de baguette magique. Soyons sérieux des vies en dépendent !

    Modéré
  2. Limas69 - jeu 8 Oct 20 à 14 h 28

    Reste le bon sens ... mais c'est quand même terrible que les gens ne soient pas capables de respecter les gestes barrière ! Il y aura eu l'après 68 avec "l'interdit d'interdire" et l'après Covid19 avec "tout le monde se fout de tout".
    Certains abrutis sont même capables de dire qu'il faut vivre au risque de mourir, le problème c'est qu'en ne respectant pas les gestes barrière c'est avec la vie des autres que ces gens là jouent !!!

    Modéré

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut