Coronavirus à Lyon : le point, vendredi, sur la situation dans les hôpitaux de la région

L'anxiété autour d'une deuxième vague est de plus en plus palpable en France. Avec une augmentation évidente du nombre de cas de coronavirus dans le pays. Dans les hôpitaux de la région, pour l'instant, cela ne se ressent pas. Même si les chiffres repartent un peu à la hausse. Cela reste mesuré.

L'anxiété autour d'une deuxième vague est de plus en plus palpable en France. Avec une augmentation évidente du nombre de cas de coronavirus dans le pays. Près de 2800 cas en 24h, jeudi, en France.

Dans les hôpitaux de la région, pour l'instant, cela ne se ressent pas. Même si les chiffres repartent un peu à la hausse. Cela reste mesuré.

Dans le Rhône, 79 patients sont hospitalisés des suites du covid-19 d'après un dernier bilan de Santé Publique France jeudi soir. C'est un peu plus qu'en début de semaine (71 lundi) mais cela reste très en deça des chiffres du pic de l'épidémie, début avril, où environ 1250 patients étaient hospitalisés dans le département des suites du covid-19.

Idem en réanimation. 10 patients sont en "réa" dans le Rhône ce vendredi, contre 300 au plus fort de la crise.

Le bilan ce vendredi 14 août au matin en Auvergne-Rhône-Alpes :

- 286 patients sont encore hospitalisés dans la région (+6 ces 24 dernières heures)

- 20 personnes dans les services de réanimation (+1 ces 24 dernières heures). Il y avait 783 patients en réanimation dans la région au plus fort de la crise.

- 1 nouveau décès

- 1766 décès au total à l'hôpital dans la région

Pour le Rhône, le bilan ce vendredi 14 août au matin :

- 79 personnes sont toujours hospitalisées (+4 ces 24 dernières heures). Il y avait 1250 patients hospitalisés dans les hôpitaux du Rhône au plus fort de la crise.

- 10 personnes en réanimation dans le Rhône (même nombre que lors du précédent point). Il y avait... 300 personnes en "réa" au plus fort de la crise.

- aucun nouveau décès

- 665 décès à l'hôpital dans le département depuis le début de la crise.

Faire défiler vers le haut